Gard: Les inondations causent quatre morts dont deux enfants

INONDATIONS Le Gard n'était pourtant pas placé vendredi soir en vigilance orange pluies-inondations...

20 Minutes avec AFP

— 

Des habitants constatent les dégâts après des inondations à Nîmes, dans le Gard, le 10 octobre 2014.
Des habitants constatent les dégâts après des inondations à Nîmes, dans le Gard, le 10 octobre 2014. — BORIS HORVAT / AFP

Quatre personnes sont mortes dans le Gard dans deux accidents distincts liés aux inondations. Une mère et ses enfants de 4 ans et 1 an sont morts après que leur voiture a été emportée dans un cours d'eau dans la nuit de vendredi à samedi entre Cruviers-Lascours et Saint-Césaire-de-Gauzignan, dans les Cévennes. Le père a pu être sauvé.

Dans le nord-est du Gard un quinquagénaire a aussi été retrouvé mort dans son véhicule emporté par les flots, selon la préfecture.

«A 6h45, le véhicule a été localisé en aval du pont. Les corps sans vie de la mère et d'un des deux enfants ont été retrouvés. Le père de famille a pu être secouru par les pompiers. Les recherches se poursuivent pour retrouver le plus jeune enfant», a indiqué la préfecture dans un communiqué. Dans l'après-midi, le corps du bébé a été retrouvé.

Le père hospitalisé

La voiture s'était engagée vers 0h30 sur un pont submergé par la crue de la Droude, entre Cruviers-Lascours et Saint-Césaire-de-Gauzignan, dans les Cévennes. Le véhicule «est tombé huit mètres en contrebas et a été emporté par les flots», avait indiqué le secrétaire général de la préfecture du Gard, Denis Olagnon. Des témoins du drame ont pu aider à sortir des eaux le père, fortement choqué, qui a été hospitalisé, mais ils ont vu la voiture disparaître dans le courant.

Le Gard n'était pas placé vendredi soir en vigilance orange pluies-inondations, contrairement à quatre départements du Sud-Est, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, le Var et les Alpes-Maritimes. Il était en vigilance jaune où il est conseillé d'être «attentif» si l'on pratique «des activités sensibles au risque météorologique ou à proximité d'un rivage ou d'un cours d'eau».

Il s'agit d'un «épisode cévenol brutal» et très localisé, a indiqué M. Olagnon, qui a souligné que les pompiers gardois n'avaient effectué que 17 interventions dans la nuit. Dans le secteur, des pluies diluviennes très localisées -environ 280 mm d'eau- sont tombées en quelques heures.