Sept ans de prison pour un djihadiste français rentré de Syrie, une première

JUSTICE L'organisation de l'Etat islamique mène actuellement le djihad en Syrie...

N.Beu. avec AFP

— 

Illustration du palais de justice de Paris.
Illustration du palais de justice de Paris. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Flavien Moreau, 28 ans, le premier djihadiste français rentré de Syrie à passer en jugement, a été condamné jeudi à Paris à 7 ans de prison ferme. Les juges du tribunal correctionnel lui ont infligé la peine maximum qui avait été requise contre lui par le procureur, lors de son procès le 17 octobre.

Il prévoyait de retourner en Syrie.

Le jeune homme d'origine sud-coréenne adopté très jeune par une famille française, n'était pas présent dans le box pour la lecture du jugement. Après avoir basculé dans la délinquance (13 condamnations), il s'est converti à l'islam à 18 ans, avant de se radicaliser puis de partir en Syrie. Il a rejoint un groupe islamiste radical mais n'est pas resté longtemps sur place.  Il est rentré en France, a été repéré par les services anti-terroristes et a été arrêté alors qu'il prévoyait de retourner en Syrie.

Jugé dans la même affaire pour avoir entretenu une correspondance avec Flavien Moreau et avoir reçu de lui de l'argent, sans partir pour une terre de djihad, Farid Djebbar, 26 ans, a été condamné à quatre ans de prison, dont 18 mois assortis d'un sursis et d'une mise à l'épreuve. Les juges ont pour lui aussi suivi les réquisitions du procureur, qui avait demandé à son encontre quatre ans de prison dont un avec sursis.

>> Les députés discuteront le 4 décembre d'une proposition UMP sur la déchéance de nationalité des djihadistes français