Nabilla ne dort pas dans une cellule VIP

PRISON Quelles sont ses véritables conditions de détention, et leur impact sur la vie de la maison d'arrêt pour femmes de Versailles?...

Vincent Vantighem et Nicolas Beunaiche

— 

Nabilla Benattia, avant la montee des Marches du Festival de Cannes, le 18 mai 2014.
Nabilla Benattia, avant la montee des Marches du Festival de Cannes, le 18 mai 2014. — GUILLAUME COLLET/SIPA

Elle vit ça comme une «injustice». Depuis dimanche, Nabilla Benattia dort à la maison d’arrêt pour femmes de Versailles (Yvelines). Mise en examen pour «tentative d’homicide volontaire» et «violences volontaires aggravées» pour avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara, la jeune femme a été incarcérée pour éviter qu’elle «ne se concerte avec lui», selon le parquet qui a indiqué qu’elle avait changé plusieurs fois de version des faits lors de sa garde à vue.

Selon les informations recueillies par 20 Minutes, la star de la téléréalité n’a pas vraiment été placée dans un quartier d’isolement car il n’en existe pas au sein de la maison d’arrêt pour femmes de Versailles. «C’est une petite structure qui abrite 70 à 80 détenues, indique ainsi une source syndicale au sein des surveillants pénitentiaires. Il n’y a pas de quartier VIP.»

Pas de contact avec les autres détenues

Toutefois, la jeune femme célèbre pour sa formule «Allo quoi!» dort dans une cellule qu’elle est la seule à occuper. «Dans ce type de cas de figure, les surveillants font en sorte que la détenue ‘’spéciale’’ ne soit pas au contact des autres pour éviter les tensions», poursuit notre source. Enfermée toute la journée, Nabilla ne peut ainsi sortir en promenade que lorsque les autres prisonnières ont, elles, regagné leur cellule.

>> Diaporama: Retour sur la vie mouvementée de Nabilla

«On appelle ça ‘’bloquer un étage’’, poursuit le représentant syndical. Quand on décide d’accorder une heure de promenade à Nabilla, on fait rentrer toutes les autres dans leur cellule. Une fois que l’étage est clean, elle peut alors sortir.»

«Elle serait mieux dans une maison de repos»

«C’est un peu compliqué pour les personnels qui doivent gérer cette situation, confie une autre source syndicale au sein des surveillants pénitentiaires. C’est dur également pour la détenue en question car, isolée des autres, elle ne peut participer à aucun atelier ni aucune formation...»

>> Dossier: Retrouvez tous nos articles sur Nabilla

Contacté par 20 Minutes, Michaël Bizet, son manager, estime également que la situation de cette «petite princesse» doit être compliquée en ce moment. «Elle serait mieux dans une maison de repos qu’en prison.»

Un nouvel avocat pour la faire sortir

Quoi qu’il en soit, la chroniqueuse de Touche pas à mon poste espère en sortir le plus vite. Ce mardi, elle a désigné le pénaliste Christian Saint-Palais pour assurer sa défense avec Martin Desrues, l’avocat qui l’avait assisté lors de sa garde à vue. «Je prends connaissance du dossier, a-t-il indiqué à 20 Minutes, ce mardi. J’irai la voir à Versailles dès demain [mercredi]. Il faut revenir à de la sérénité médiatique, ne pas participer au battage. Je pense que Nabilla sera d’accord avec ça. Et puis, nous allons tout faire pour la sortir de prison.» Incarcérée dimanche, Nabilla dispose encore de trois jours pour faire appel de son placement en détention provisoire.

Depuis son arrivée à la maison d’arrêt, personne n’a pu la voir, si ce n’est son avocat Martin Desrues. «Cela ne sert donc à rien de répandre des choses qu’on ne connaît pas», lâche encore son manager. Sur les réseaux sociaux, la situation de Nabilla reste, ce mardi soir, l’un des sujets les plus commentés.