Metz: Ce que l'on sait sur le décès de l'enfant admis à la clinique pour une appendicite

FAITS DIVERS Les parents ont déposé plainte contre X pour homicide involontaire...

Thibaut Le Gal

— 

Clinique Claude Bernard, à Metz. Google Street View.
Clinique Claude Bernard, à Metz. Google Street View. — Google Street View / 20 Minutes

L'opération tourne au drame à Metz (Moselle). Un  garçon de 11 ans, admis samedi 1er novembre à la clinique Claude-Bernard pour une simple appendicite, est décédé des suites de l’opération. Les obsèques de la victime étaient en cours ce samedi matin. Le parquet de Metz a ouvert une information judiciaire contre X. 20 Minutes fait le point sur cette affaire tragique.

Pourquoi l’enfant a-t-il été admis à la clinique?

La semaine dernière, les parents de Corentin s’inquiètent de la santé de leur fils. «Il avait mal au ventre. Un autre jour, il a vomi. Vendredi [le 31 octobre], mon médecin traitant m’a dit qu’il ressentait une douleur à la palpation au niveau de l’appendice. Il m’a alors conseillé d’aller aux urgences pédiatriques de Mercy», raconte la mère, Fatiha Chami au Républicain Lorrain. Après l’analyse d’un scanner, le médecin de Mercy estime que l’enfant a une appendicite mais que celle-ci n’est pas «enflammée», et nécessite un simple traitement. Leur médecin traitant ne consultant plus, les parents vont aux urgences pédiatriques de Claude-Bernard pour recevoir un médicament. Finalement, l’enfant est gardé la nuit en observation puis entre au bloc vers 10 heures, le 1er novembre.

Que s’est-il passé ensuite?

Vers 17h30, les parents reçoivent de nouvelles informations. Le chirurgien aurait partiellement sectionné l’aorte de l’enfant au début de l’intervention. La clinique fait alors appel à un chirurgien spécialisé du centre hospitalier de Mercy, puis transporte l’enfant à Nancy-Brabois. Mais l’erreur tragique n’aurait jamais pu être récupérée, et aurait entraîné le décès de Corentin. «L’autopsie de Corentin [réalisée mercredi dans le cadre d’une enquête initiale du parquet] révèle en effet une plaie à l’aorte et une autre au foie», confirme une porte-parole du procureur de la République, au Républicain Lorrain.

Quelles conséquences?

Les parents de Corentin ont déposé plainte ce samedi, a indiqué leur avocat. «Les parents ont déposé plainte contre X pour homicide involontaire», a expliqué Me Marc Baerthelé. «Personne n'a été visé nommément dans la plainte, l'enquête dira s'il y a des responsabilités pénales».

«Les parents veulent comprendre comment en partant au bloc pour une intervention somme toute relativement banale d'appendicite, on finit par ne pas sortir du bloc avec une aorte touchée et le foie aussi», a développé leur avocat. Ils «sont dans une situation de choc, ils ont un besoin de réponses mais de réponses données de manière impartiale par la justice», a-t-il ajouté, expliquant que les parents avaient pour l'heure décliné une rencontre proposée par la direction de l'établissement, injoignable samedi matin.

Le parquet avait indiqué vendredi avoir ouvert une information judiciaire contre X après ce décès. Joint à nouveau samedi par l'AFP, il n'a pas donné plus de détails sur l'avancée de l'enquête.