Homicides entre 2007 et 2013: Radiographie du crime parisien

FAITS DIVERS Une étude détaille les caractéristiques des homicides commis en région parisienne…

William Molinié

— 

Vincennes le 18 juin 2012. Recherches de restes humains par la police judiciaire et la police scientifique dans le bois de Vincennes.
Vincennes le 18 juin 2012. Recherches de restes humains par la police judiciaire et la police scientifique dans le bois de Vincennes. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Âge moyen des victimes, typologie des homicides, répartition géographique, armes utilisées… A quoi ressemble le crime? Une étude publiée ce mercredi que 20 Minutes s’est procuré détaille précisément les caractéristiques des homicides commis à Paris et en petite couronne entre 2007 et 2013.

Parmi l’échantillon de 602 homicides retenus par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), 226 ont été commis à Paris intra-muros. Le reste dans les départements de petite couronne avec une grande majorité (204) en Seine-Saint-Denis. La moitié s’est déroulée dans des lieux privés, l’autre dans l’espace public: voie publique (35%), commerces (6%)… 64% des homicides ont été commis avec des armes dont 34% avec une arme blanche, 23% avec des armes à feu et 7% avec des armes par destination (marteau, pierre, scie…).

On sait désormais très précisément que les femmes sont les victimes principales des homicides conjugaux (74%), qui se déroulent à majorité dans un lieu privé (82%). Contrairement aux règlements de compte et homicides liés à une activité criminelle qui se nouent à 62% dans l'espace public.

Evolution du nombre d'homicides | Create Infographics

 

«Pour la première fois, nous avons une vision qualitative sur un type d’infraction», se félicite Christophe Soullez, chef de l’ONDRP. Ses équipes se sont appuyées sur les synthèses établies par la cellule opérationnelle de rapprochements et d’analyse des infractions liées (Corail) de la Préfecture de police. «Nous avons créé notre propre nomenclature. Nous pensons pouvoir le faire à l’avenir sur les violences sexuelles ou les vols à main armée».

Selon la méthode retenue, les homicides incluent les meurtres, les assassinats, les infanticides, les violences volontaires ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Ils excluent en revanche le fait de donner la mort involontairement par négligence ou imprudence, ainsi que les tentatives d’homicides.