Trois jeunes interpellés près d'une centrale en garde à vue pour survol «d'une zone interdite»

FAITS DIVERS Ils ont été placés en garde à vue pour «survol volontaire par pilote d'un aéronef d'une zone interdite»...

Romain Lescurieux

— 

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, le 15 mars 2011
Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, le 15 mars 2011 — Alain Jocard AFP

Trois jeunes gens interpellés mercredi en possession d'un drone aux abords de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire ont été placés en garde à vue pour «survol volontaire par pilote d'un aéronef d'une zone interdite», a indiqué la procureure de Bourges à un correspondant de l'AFP.

Pas de précisions sur le récent survol

Néanmoins la procureure n'a pas précisé si la centrale nucléaire à proprement parler avait bien été survolée par le drone. En outre aucune précision n'avait été donnée en début de soirée sur les liens éventuels de ces gardes à vue avec la série de survols de plusieurs autres centrales nucléaires françaises qui ont plongé ces derniers jours les autorités dans l'embarras.