Mort de Rémi Fraisse: La thèse de la grenade offensive confirmée par les analyses

BARRAGE DE SIVENS Le jeune homme de 21 ans est mort dans la nuit de samedi à dimanche...

20 Minutes avec AFP

— 

Le nom de Rémi écrit sur le sol à l'endroit où l'opposant au barrage de Sivens a été retrouvé mort par les gendarmes dans la nuit de samedi à dimanche. AFP PHOTO / REMY GABALDA
Le nom de Rémi écrit sur le sol à l'endroit où l'opposant au barrage de Sivens a été retrouvé mort par les gendarmes dans la nuit de samedi à dimanche. AFP PHOTO / REMY GABALDA — AFP

Les analyses du sac à dos que portait le manifestant Rémi Fraisse au moment de sa mort dimanche confirment la thèse d'un décès causé par une grenade offensive des gendarmes, puisqu'elles n'ont mis en évidence que la présence de TNT, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

>> Le gouvernement pris dans la polémique de l'affaire Fraisse

«Les examens réalisés sur le sac à dos de Rémi Fraisse ne mettent en évidence aucune substance, sinon le TNT présent dans la grenade utilisée par la gendarmerie», a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. «C'est donc bien l'explosion de la grenade qui a causé la mort de Rémi Fraisse», sur le site du barrage contesté de Sivens dans le Tarn, a affirmé cette source.

Un bouteille de vin et des biscuits dans son sac

Les premières analysées révélées, mardi, avaient déjà révélé la présence de TNT sur les vêtements du jeune manifestant de 21 ans, décédé lors d'affrontements sur le site du barrage de Sivens (Tarn). Depuis, les enquêteurs ont retrouvé la sac à dos du jeune homme, un temps disparu, afin de savoir si un autre élément aurait pu provoqué «l'arrachement profond au niveau du haut du dos» qui a causé sa mort.

Selon les gendarmes, une grenade seule ne peut tuer un homme. Selon les amis de Rémi Fraisse, présents sur le site du barrage le soir du drame, le jeune homme ne transportait qu'une bouteille de vin rouge et des biscuits apéritifs dans son sac.

Des manifestations dans toute la France

Face à l'ampleur de la polémique, le conseil général du Tarn a décidé, ce vendredi, de stopper les travaux sur le site du barrage. François Hollande et Manuel Valls sont intervenus pour appeler «au calme et à la retenue» dans l'attente des résultats de l'enquête judiciaire.


Mort de Rémi Fraisse: manifestation tendue et... par 20Minutes

Dans toute la France, des dizaines de manifestations en hommage au jeune homme de 21 ans ont eu lieu depuis dimanche dernier. Certaines d'entre elles, notamment à Rennes, à Nantes et à Albi, ont dégénéré, entraînant le caillassage de plusieurs magasins et agences bancaires.