La CGT annonce une grève à la SNCF et à la RATP mardi

SOCIAL Le mouvement es lancé dans le cadre d'une journée nationale de mobilisation pour la défense du service public dans les transports...

20 Minutes avec AFP

— 

Des préavis de grève ont été aussi déposés dans les aéroports parisiens et dans les transports urbains en province
Des préavis de grève ont été aussi déposés dans les aéroports parisiens et dans les transports urbains en province — Jacques Demarthon AFP

Pagaille en vue. La CGT a déposé des préavis de grève à la SNCF et à la RATP pour mardi, dans le cadre d'une journée de mobilisation nationale pour la défense du service public dans les transports, a-t-on appris vendredi. Les agents pouvant se déclarer grévistes jusqu'à 48h avant le début du mouvement, ni la SNCF, ni la RATP n'étaient en mesure de donner des prévisions de trafic.

Il s'agit d'une «mobilisation intercatégorielle» et non d'un mouvement social propre à la SNCF, a précisé l'entreprise ferroviaire, précisant que «l'éventuel impact sur le trafic» devrait être connu dimanche. Des préavis de grève ont été aussi déposés dans les aéroports parisiens et dans les transports urbains en province, a précisé l'Union interfédérale des transports, qui chapeaute les fédérations CGT des transports.

Le préavis de grève national à la SNCF court du lundi 3 novembre à 19H00 jusqu'au mercredi 5 à 08H00, a indiqué la CGT-Cheminots. Du côté de la RATP, qui régit les transports publics à Paris et en Ile-de France (métro, bus, tramway, certains RER), un préavis de grève a été déposé du lundi à 22H30 au mercredi à 06H30.

Le secteur Energie également concerné

Par ailleurs, les Fédérations CGT et FO de l'Énergie appellent à l'action les salariés du secteur des industries électriques et gazières (IEG), qui regroupe notamment EDF et GDF-Suez, «pour un service public répondant à l'intérêt général».

Cette mobilisation entraînera «des baisses de production dans les industries thermiques, centrales et nucléaires» que les entreprises devront gérer, mais sans incidences pour les usagers, a indiqué Marie-Claire Cailletaud, responsable de la politique énergétique et industrielle à la CGT-Énergie.

Un rassemblement prévu à Montparnasse

Les agents en grève descendront dans la rue pour défendre «l'emploi, les salaires et le service public», selon la CGT-RATP. A Paris, un rassemblement est prévu mardi à 14H00 à la gare Montparnasse avant un défilé jusqu'au ministère des Transports (7e arrondissement), où une délégation sera reçue par le cabinet du secrétaire d'Etat Alain Vidalies.

Dans le viseur du syndicat, également, le projet gouvernemental de libéralisation du transport interrégional par autocar, suspectée d'entraîner une mise «en concurrence avec les trains, au risque de supprimer certaines dessertes».