Sept centrales nucléaires survolées illégalement par des drones au mois d'octobre

FAITS DIVERS EDF a porté plainte...

20 Minutes avec AFP

— 

La centrale nucléaire Superphénix de Creys-Malville (Isère) a été survolée par un drone.
La centrale nucléaire Superphénix de Creys-Malville (Isère) a été survolée par un drone. — Jean-Pierre Clatot AFP

Sept centrales nucléaires, dont une en déconstruction, ont été survolées par des drones en octobre, «sans conséquences sur la sûreté ni le fonctionnement des installations», a-t-on appris mercredi auprès d'EDF, qui a porté plainte.

Le premier survol «d'un aéronef assimilable à un drone» a été détecté le 5 octobre au-dessus de la centrale en déconstruction de Creys-Malville (Isère), selon EDF. Les autres survols ont eu lieu au-dessus des centrales de Gravelines (Nord), Cattenom (Moselle), du Blayais (Gironde), du Bugey (Ain), de Chooz (Ardennes) et de Nogent-sur-Seine (Aube).

EDF a porté plainte à deux reprises en dix jours après le survol de sa centrale nucléaire de Saint-Vulbas (Ain) par un «aéronef assimilable à un drone», selon une information du site internet de la centrale.