Appartement de Thierry Lepaon: La CGT lance une enquête interne

SYNDICATS Selon «Le Canard enchaîné», les travaux pour son appartement de 120 m2 ont coûté 130.000 euros à la CGT…

20 Minutes avec AFP
— 
Thierry Lepaon le 9 octobre 2014 à Bordeaux
Thierry Lepaon le 9 octobre 2014 à Bordeaux — Nicolas Tucat AFP

La CGT a lancé une enquête interne après les révélations du Canard Enchaîné sur le coût des travaux de rénovation dans l'appartement de fonction de Thierry Lepaon, le numéro un de la centrale, a annoncé le trésorier du syndicat, Eric Lafont, à l'AFP. «J'ai lancé une enquête interne ce matin, car il s'agit vraisemblablement d'un document qui a été dérobé à l'intérieur de nos services», a déclaré Eric Lafont, faisant référence au devis des travaux sur lequel se base l'article de l'hebdomadaire satirique. Le trésorier de la CGT a ajouté ne pas savoir d'où venaient les rumeurs sur l'installation d'un home cinéma et d'une cave à vin. «Cela n'apparaît sur aucun des cinq devis que nous avons fait faire», a-t-il précisé.

Eric Lafont a déploré la manière dont l'affaire a été présentée, car elle «abîme toute la CGT, et même le syndicalisme en général. Cela renforce l'impression du tous pourris auprès des Français». Selon l'hebdomadaire satirique daté de mercredi, les travaux pour cet appartement de 120 m2 ont coûté 130.000 euros à la CGT, mais le devis initial était encore plus élevé (150.000 euros). Le secrétaire général de la CGT aurait renoncé à quelques dépenses comme l'installation d'un home cinéma ou d'une cave à vins, selon l'hebdomadaire.