Dominique Strauss-Kahn avait pris du recul avant le suicide de son associé

SOCIETE Il avait renoncé à la présidence du fonds d’investissement…

20 Minutes avec AFP

— 

Dominique Strauss-Kahn en septembre 2013
Dominique Strauss-Kahn en septembre 2013 — XAOCPHOTO/SIPA

 L'ancien directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, avait renoncé à la présidence du fonds d'investissement LSK & Partners trois jours avant le suicide de son associé Thierry Leyne, a indiqué mardi le conseil d'administration de la société luxembourgeoise. Cofondateur avec Thierry Leyne du fonds LSK (Leyne-Strauss-Kahn) en octobre 2013, Dominique Strauss-Kahn avait «souhaité pouvoir se consacrer à ses autres activités», explique LSK dans un communiqué.  Par conséquent, Thierry Leyne «avait été réélu président du conseil d'administration» lundi 20 octobre, trois jours avant son suicide par défenestration à Tel-Aviv (Israël).

Thierry Leyne, 48 ans, fondateur en 1994 de la firme financière Assya Capital, avait déjà occupé cette fonction avant de céder la place à Dominique Strauss-Kahn. Le conseil d'administration a désigné Michel Jollant, directeur financier et administrateur délégué, en tant que nouveau président de LSK et a «examiné les mesures adéquates à prendre dans l'intérêt de ses clients et de ses actionnaires». Lundi, la société Assya Asset Management, contrôlée par LSK, a demandé à la justice luxembourgeoise à être placée en procédure de «sursis de paiement», après avoir été condamnée en référé le 3 octobre à payer 2 millions d'euros à l'assureur Bâloise-Vie Luxembourg.