VIDEO. Chelles: Un faux clown arrêté après avoir tenté d'agresser une femme

FAITS DIVERS La victime a eu plus de peur que de mal...

20 Minutes avec AFP

— 

Grippe-Sou le clown du film "Il est revenu", adapté du roman "Ça" de Stephen King.
Grippe-Sou le clown du film "Il est revenu", adapté du roman "Ça" de Stephen King. — IGOR RYABOV/CATERS NEWS AGENCY/SIPA

Un adolescent de 14 ans déguisé en clown a été arrêté lundi après-midi à Chelles (Seine-et-Marne) après avoir tenté d'attaquer une femme. Une agression qui s'inscrit dans une série de faits similaires en France.

Vers 14h30, une femme qui venait de sortir de sa voiture a appelé la police, racontant que deux personnes déguisées en clowns, dont l'une était munie d'une hache visiblement factice, s'en prenaient à elle. Elle n'a pas été blessée «mais a eu une grosse peur», a précisé une source policière.

Les deux clowns se sont enfuis lorsqu'un passant a voulu leur fondre dessus, armé d'une batte de baseball. L'un d'eux a été arrêté par la police, encore recouvert de maquillage blanc.

Dans un incident distinct, une demi-heure plus tard, une dizaine de personnes affublées du masque blanc au large sourire dont se parent les Anonymous, un collectif de pirates informatiques, ont attaqué trois jeunes à la gare de Melun, leur dérobant leurs téléphones portables, a ajouté la source policière. L'un des agresseurs présumés a été interpellé.

Appeler le 17

Depuis l'automne, ce type d'agressions semble se multiplier en France, notamment dans le Nord-Pas de Calais. Le 20 octobre, un homme déguisé en clown qui terrorisait des passants en brandissant une arme factice, à Douvrain, a été condamné à six mois de prison avec sursis.

Le sud de la France a également vu se produire ce genre de faits, souvent lié à des paris sur les réseaux sociaux. Samedi, 14 adolescents habillés en clown et porteurs de pistolets, de couteaux et de battes de base-ball ont été interpellés sur le parking d'un lycée d'Agde (Hérault), placés en garde à vue et remis en liberté dimanche.

Face à ce phénomène, la police nationale a recommandé vendredi dernier à ceux qui croiseraient des clowns dans la rue d'appeler le 17. «Depuis la mi-octobre, une rumeur inspirée de vidéos sur Internet (...) inquiète la population sur la présence de clowns menaçants et agressifs en France», a-t-elle relevé.



>> Racontez-nous la psychose des faux clowns