Orthez: La maternité arrête définitivement les accouchements

MATERNITE Il n'y a plus d'obstétriciens dans cette maternité où une jeune femme de 28 ans avait fait une crise cardiaque fin septembre...

20 Minutes avec AFP
— 
La maternité d'Orthez (Pyerenees-Atlantiques) le 2 octobre 2014.
La maternité d'Orthez (Pyerenees-Atlantiques) le 2 octobre 2014. — GAIZKA IROZ / AFP

L’Agence régionale de santé (ARS) d'Aquitaine a décidé jeudi de fermer définitivement la maternité d'Orthez (Pyrénées-Atlantiques) en raison du déficit chronique d'obstétriciens du Centre hospitalier public.

Transformée en «centre périnatal de proximité»

La maternité qui va être transformée en "centre périnatal de proximité". Faute d'obstétriciens, l'ARS ne peut autoriser la poursuite des accouchements à Orthez, a expliqué le directeur général de l'ARS, Michel Laforcade, lors d'une conférence de presse au Centre hospitalier d'Orthez dont dépend la maternité.

Une procédure engagée bien avant le drame

Les activités de la maternité publique étaient déjà suspendues depuis le décès, fin septembre, d'une parturiente à la suite d'un accident d'anesthésie, mais la décision de l'ARS est l'aboutissement d'une procédure engagée bien avant ce drame. Dans la nuit du 26 au 27 septembre, une femme de 28 ans avait été victime d’un arrêt cardiaque lors de son accouchement par césarienne et sous anesthésie générale. Elle était décédée peu de temps après à l’hôpital de Pau où elle avait été transférée en urgence. Helga Wauters, l'anesthésiste belge qui participait à l’accouchement, a été mise en examen et a reconnu avoir bu le soir des faits.