Ebola: L'aide-soignante espagnole en voie de guérison

VIRUS Les trois tests pratiqués sur la première personne contaminée par Ebola en Europe sont négatifs, déclare une source hospitalière...

20 Minutes avec AFP

— 

Le convoi sanitaire transportant l'aide-soignante espagnole qui a contracté le virus Ebola, le 7 octobre 2014 à Madrid, en Espagne.
Le convoi sanitaire transportant l'aide-soignante espagnole qui a contracté le virus Ebola, le 7 octobre 2014 à Madrid, en Espagne. — Andres Kudacki/AP/SIPA

L'aide-soignante espagnole qui avait été la première personne contaminée par Ebola hors d'Afrique n'a plus de charge virale, selon le résultat d'un test pratiqué dimanche, a indiqué une source hospitalière.

«Les trois tests pratiqués aujourd'hui, y compris celui de Teresa [la malade] sont négatifs», a déclaré cette source de l'hôpital Carlos III de Madrid où Teresa Romero, 44 ans, avait été hospitalisée le 6 octobre.

Une passagère avait de la fièvre

Alors que l'Union européenne veut passer à la vitesse supérieure contre Ebola, la France a instauré des contrôles de passagers à Roissy depuis samedi, en provenance ou en partance pour Conakry (Guinée). Dans le cadre de ces nouvelles mesures, un vol Air France pour Conakry a été annulé samedi, l'appareil n'ayant pas pu décoller de Paris à cause du cas suspect d'Ebola détecté, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

Une passagère d'une quarantaine d'années présentait effectivelement de la fièvre. Un seul avion assure la liaison entre Roissy et la Guinée pour Air France. Il a dû être «désinfecté en vertu du principe de précaution», a expliqué un porte-parole de la compagnie.

«La mise en œuvre des vérifications imposées par les autorités sanitaires à une heure proche du départ s'est révélée incompatible avec le temps de service de l'équipage », a t-on précisé chez Air France.

L’avion est reparti dimanche midi

L'avion n'a donc pas pu décoller samedi après-midi comme prévu, « il est reparti dimanche à midi de Roissy », a ajouté le porte-parole. Le vol de dimanche soir au départ de Conakry était maintenu.

La Guinée, d'où est partie l'épidémie en décembre, fait partie, avec le Liberia et la Sierra Leone, des trois pays le plus touchés. La fièvre hémorragique Ebola a déjà fait au moins 4.555 morts sur 9.216 cas enregistrés dans sept pays, selon l'OMS.