Rush sur les plages pour la Toussaint douce: Baigneurs secourus en Gironde

FAITS DIVERS A de très rares exceptions près, les plages du littoral sud-ouest ne sont plus surveillées en cette période de l'année...

20 Minutes avec AFP

— 

Des baigneurs à Biarritz où les températures ont atteint 30°C, le 18 octobre 2014.
Des baigneurs à Biarritz où les températures ont atteint 30°C, le 18 octobre 2014. — Bob Edme/AP/SIPA

Plusieurs baigneurs ont été secourus samedi sur des plages de Gironde, l'un d'entre eux hospitalisé dans un état très grave, au cours d'une journée où les températures exceptionnelles si près de la Toussaint, avoisinant 30 degrés, ont poussé locaux et touristes vers l'Océan.

Au Porge à 45 km à l'ouest de Bordeaux, un homme de 31 ans a été secouru et sorti par des témoins peu après 18h après s'être trouvé en difficulté. Les secouristes ont pratiqué un massage cardiaque et le baigneur a été hospitalisé à Bordeaux dans un état très grave, a-t-on indiqué auprès des secours.

 

Toujours au Porge au même moment, une femme de 30 ans a été sortie de l'eau par des tiers, mais son état était sans gravité. Auparavant vers midi sur la plage du Grand-Crohot, a 20 km plus au sud, deux adolescents de 14 ans qui se trouvaient en difficulté ont été sortis de l'eau par des surfeurs à proximité. Les deux jeunes ont été évacués par précaution à la clinique d'Arès.

A de très rares exceptions près, comme à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) où une association de sauveteurs en mer s'est proposée à la mairie pour assurer la surveillance de la Grande plage pour ce week-end, les plages du littoral sud-ouest ne sont plus surveillées en cette période de l'année. Les hautes températures du week-end s'y sont accompagnées d'une assez forte houle.