Une voiture de police à Marseille le 11 juillet 2014 se rend sur les lieux d'un crime
Une voiture de police à Marseille le 11 juillet 2014 se rend sur les lieux d'un crime — Boris Horvat AFP

FAITS DIVERS

Suspension de permis pour un responsable de la police marseillaise après un accident

Il avait heurté un piéton après avoir brûlé un feu rouge...

Le directeur départemental de la Sécurité publique des Bouches-du-Rhône, qui avait heurté un piéton après avoir brûlé un feu rouge, a été condamné à une amende et deux mois de suspension de permis, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Pierre-Marie Bourniquel, jugé le 8 octobre en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, a été condamné à une amende de 750 euros pour blessures involontaires et une contravention de 150 euros pour cette infraction routière, a-t-on précisé de même source, confirmant une information de La Provence.

L'accident s'était produit le 14 mai dans le 13e arrondissement de Marseille. Pierre-Marie Bourniquel était au volant de son véhicule administratif, en déplacement professionnel, et consultait son GPS en même temps qu'il cherchait son chemin. Le piéton, un adolescent de 13 ans, avait été touché à l'épaule par le rétroviseur, contractant une fracture de la clavicule.

«J'ai commis une faute de conduite que j'assume»

«J'ai beaucoup de compassion pour cette jeune victime. Je suis d'ailleurs en contact avec cette famille, avec laquelle j'entretiens des liens de sympathie. Je roulais très doucement, j'ai commis une faute de conduite que j'assume et pour laquelle j'ai été condamné, ce qui est tout à fait normal car je ne suis pas au-dessus des lois. Que cela me serve de leçon, ainsi qu'à tous les conducteurs», a déclaré Pierre-Marie Bourniquel.

Ce dernier «a pris ses responsabilités, il a plaidé l'inattention, qui peut arriver à tout le monde», a souligné la source judiciaire.