Valérie Trierweiler: Que s’est-il passé au Banana Café?

SOCIETE Alors que «Le Canard Enchaîné» décrit Valérie Trierweiler en harpie, l’ex-compagne du Président répond en publiant un cliché d’elle dansant…

A.-L.B.

— 

Capture d'écran: Détail d'une photo tweetée par Valérie Trierweiler le 16 octobre 2014.
Capture d'écran: Détail d'une photo tweetée par Valérie Trierweiler le 16 octobre 2014. — valérie trierweiler / twitter

Valérie Trierweiler revient sur cette fameuse soirée où elle en serait venue aux mains avec l’ex-épouse du ministre Michel Sapin. L’ancienne compagne de François Hollande a tweeté jeudi une photo où on la voit, radieuse, en train de danser avec une drag-queen. Et pour tout commentaire: «Toutes ces rumeurs calomnieuses sont décidément... renversantes !».


Un propos lapidaire pour mettre fin à la folle histoire publiée dimanche par France Dimanche, puis relatée par Le Canard Enchaîné mercredi. Le magazine people et l’hebdo satirique exposent la même histoire: Le 28 septembre au bar parisien le Banana café, lors de la fête de premier anniversaire de mariage de Jean-Luc Romero, Valérie Trierweiler se serait bagarré avec deux anciennes amies.

Valérie Trierweiler reconnaît une «simple dispute»

L’ex-compagne de François Hollande, qui aurait bu quelques verres, se serait approchée de la table de Valérie de Senneville, l'ex-épouse du ministre des Finances Michel Sapin, et de Nathalie Mercier, son ancienne attachée de presse. Les deux femmes lui ont tourné le dos depuis la publication du brûlot Merci pour ce moment. Le ton serait monté, Valérie Trierweiler aurait giflé Valérie de Senneville, avant d’agresser verbalement Nathalie Mercier, son ancienne attachée de presse.

Valérie de Senneville aurait envisagé de porter plainte, avant de se raviser. L’information publiée par France Dimanche est cependant démentie par Jean-Luc Romero sur Twitter.

«Je vais te détruire»

Mercredi, c’est au tour du Canard enchaîné d’apporter de nouveaux éléments sur cette soirée. D’après les témoignages cités par l’hebdo, Valérie Trierweiler y apparaît comme une harpie: Elle aurait griffé au visage Valérie Sonneville, avant de crier: «Je vais te détruire, toi et ton gros porc de Sapin!». Nathalie Mercier, tentant de la calmer, se serait fait hurler dessus : «Toi, la grosse, tire-toi d'ici, tu n'as rien à y faire. (…) Tu as déjà dû te jeter aux pieds de cette p*** de Gayet !».

Interrogée par Le Canard Enchaîné, Valérie Trierweiler a reconnu une «simple dispute», sans ajouter de commentaire. De quoi alimenter les plus folles rumeurs sur son caractère. Car depuis sa séparation avec François Hollande, Valérie Trierweiler est considérée par d’aucuns au Parti socialiste comme une «grenade dégoupillée». Jusqu’à ce jeudi, et cette photo qui devait balayer tout mystère.