Ardennes: Un homme condamné pour actes de cruauté sur un chat se suicide

FAITS DIVERS Le jeune homme se disait harcelé sur Facebook depuis qu'une vidéo de la torture du chat avait été postée...

O. G.

— 

Illustration d'un policier.
Illustration d'un policier. — Elisa Riberry / 20 Minutes

Un homme condamné pour avoir torturé un chat s’est donné la mort, a révélé L’Union-l'Ardennais mercredi. En mai dernier, trois jeunes hommes alcoolisés avaient frappé un chat dans un parc de Vouziers (Champagne-Ardenne), jusqu’à ce que ses pattes et son dos soient brisés. L’animal avait succombé à ses blessures dans la foulée. Une vidéo de l’acte avait été postée sur Facebook par une jeune femme témoin de la scène. Un document qui avait beaucoup fait réagir internautes et médias.

Harcelé sur le réseau social

La semaine dernière, ces trois hommes avaient été condamnés au tribunal correctionnel de Charleville-Mézières pour actes de cruauté sur un chat. L’un d’entre eux, Robin Marcheras, avait écopé de 6 mois de prison ferme. Peine la plus lourde, du fait de son absence lors du procès, selon le quotidien. Mardi soir, à 21h28, le jeune homme originaire des Ardennes, qui n’avait pas de profession, a annoncé sur son profil Facebook qu’il allait se suicider. 

«Une envie de partir de ce monde de merde, je vais rejoindre le ciel, ça me soûle», a écrit le jeune homme de 24 ans. Il a été retrouvé pendu à son domicile de Châtillon-sur-Bar. Il avait dénoncé des harcèlements répétés sur le réseau social Facebook.