L'eau du robinet de bonne qualité en France, mais des disparités persistent

SANTÉ Les petites unités de distribution en zones rurales ou de montagne sont plus exposées au risque microbiologique, ainsi qu'aux dépassements des limites de qualité pour les pesticides et les nitrates...

20 Minutes

— 

Un robinet d'eau
Un robinet d'eau — Anne-Christine Poujoulat AFP

L'eau du robinet est globalement de bonne qualité en France, mais des «disparités géographiques» subsistent dans l'Hexagone, selon un rapport publié lundi par le ministère de la Santé et cité par Les Echos.

Le rapport indique en effet que 96,7% de la population française a été alimentée par une eau de bonne qualité microbiologique en 2012. De plus, 99,1% de la population a reçu de l’eau respectant la limite de qualité pour les nitrates et 95,5% par de l’eau conforme aux limites de qualité pour les pesticides.

Réduire l'utilisation de pesticides et proteger les captages

Cependant, point noir du rapport: il existe des «disparités géographiques», concernant le risque microbiologique et les limites de qualité pour les pesticides et les nitrates. Ainsi, les petites unités de distribution en zones rurales ou de montagne sont plus exposées au risque microbiologique, et les zones rurales sont également plus touchées par les dépassements des limites de qualité pour les pesticides et les nitrates.

Pour lutter contre ces disparités, la Direction générale de la Santé recommande notamment de continuer à réduire l'utilisation de pesticides, mais aussi en mettant en place des périmètres de protection des captages -66% d'entre eux seulement bénéficiaient en effet au 31 décembre 2012 d'une protection visant à réduire le risque de pollution. 

Les teneurs en arsernic et en sélénium étaient elles aussi majoritairement conformes en 2012, sauf pour «quelques départements», du fait de la nature géologique des sols. Les réseaux de distribution de petite taille rencontrent également pour ces analyses davantage de difficultés à respecter les exigences réglementaires.