Les bouchons coûteraient 17 milliards d'euros par an

ÉTUDE Une étude calcule les coûts directs et indirects des embouteillages sur l'économie...

Bérénice Dubuc

— 

Paris le 06 avril 2011. Illustration voitures, vehicules dans les embouteillages sur les berges de la Seine au niveau du quai de  Bercy.
Paris le 06 avril 2011. Illustration voitures, vehicules dans les embouteillages sur les berges de la Seine au niveau du quai de Bercy. — A. GELEBART / 20 MINUTES

17 milliards d'euros. C'est le chiffre de la facture annuelle des embouteillages en France, selon une étude publiée ce mardi dans Le Parisien. Réalisée par le fournisseur d'info trafic Inrix, cette étude calcule les coûts directs et indirects des bouchons sur l'économie -carburant gaspillé, usure accrue des véhicules et heures de production perdues par les entreprises-, explique le quotidien.

Et, si le coût annuel des embouteillages dépasse déjà le trou de la Sécurité sociale (12,5 milliards en 2013), ce chiffre va être amené à augmenter de 30% dans les quinze années à venir. La facture culminera ainsi à 22 milliards d'euros en 2030.

«De très graves conséquences pour l'économie du pays»

La même étude sur l'évolution du coût des embouteillages prévoit en effet une «intensification significative du trafic routier à l'échelle nationale» sur cette période. Matt Simmons, directeur Europe d'Inrix, prévient dans Le Parisien: «Si nous ne réagissons pas dès maintenant, la saturation des axes routiers aura de très graves conséquences pour l'économie du pays, les entreprises et les citoyens.»

Cependant, Fabien Leurent, directeur adjoint du laboratoire Ville Mobilité Transport, tempère dans les colonnes du quotidien: «Je ne pense pas que la facture sera aussi élevée, car les jeunes actifs se déplacent moins en voiture que leurs aînés.»