Yves Jégo visé par une enquête sur son patrimoine

ENQUETE La révélation d’une enquête sur un supposé enrichissement personnel tombe au plus mal…

Anne-Laëtitia Béraud
— 
Le centriste et président par intérim de l'UDI Yvés Jégo, 
sur le plateau du Club LCI, à Paris, le 10 juin 2014.
Le centriste et président par intérim de l'UDI Yvés Jégo, sur le plateau du Club LCI, à Paris, le 10 juin 2014. — IBO/SIPA

L’ancien ministre centriste Yves Jégo au cœur de la tourmente. Alors qu’il est candidat à la présidence de l’UDI (Union des démocrates et indépendants) pour succéder à Jean-Louis Borloo, la révélation d’une enquête sur un supposé enrichissement personnel tombe au plus mal.

En effet, Le Parisien rappelle ce lundi qu’Yves Jégo est visé par une enquête préliminaire du parquet de Paris, ouverte depuis septembre 2013. L’ancienne commission pour la transparence financière pour la vie politique (devenue depuis la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique) s’est penchée sur sa déclaration de patrimoine, alors qu’il était secrétaire d'État à l'Outre-mer de Nicolas Sarkozy.

Quels sont les éléments potentiellement suspects dans la déclaration d’Yves Jégo?

L’ancienne commission pour la transparence financière pour la vie politique a ciblé deux éléments particuliers pour alerter la justice. Elle s’est tout d’abord intéressée à une affaire réalisée dans l'édition. Yves Jégo, co-fondateur de la société d’édition Timée en 2000, a vu son investissement personnel se multiplier par dix en moins de dix ans, selon sa déclaration de patrimoine portant sur la période 2003-2009. Ainsi, après avoir investi 3.000 euros dans cette société, il empoche 300.000 euros quand il s’en est retiré en 2007-2008. Cette société, qui a toujours péréclité, a été placée en redressement judiciaire en 2011. 

Un autre élément attire l’attention des enquêteurs: Durant cette période, Yves Jégo et son épouse ont acheté, sans apport personnel, un appartement situé à Paris et évalué à 1,2 million d'euros. Ce logement imposait au couple des remboursements évalués entre 7.000 et 8.000 euros par mois. Soit des paiements très élevés, évalués à plus de 50% de leurs revenus déclarés.

Quelle est la suite pour cette enquête?

A l'issue d'une enquête préliminaire, le parquet de Paris peut ouvrir une information judiciaire, renvoyer devant un tribunal ou classer sans suite.

Quelle est la défense d’Yves Jégo?

Contacté par 20 Minutes, Yves Jégo n'a pas donné suite à notre demande. A propos du supposé enrichissement à propos de la société d’édition Timée, Yves Jégo explique au Parisien que la transaction n'a jamais été conclue, en raison des difficultés de l'entreprise. «La société ayant fait faillite, l'argent dû ne m'a pas été versé », explique-t-il.

Quant à l’appartement, Yves Jégo précise au quotidien avoir revendu ce bien en 2010, car «l'endettement [était] trop lourd».

Ce lundi, Yves Jégo se défend également sur Facebook: «Traîné dans la boue», il accuse dans un message «une polémique qui fait étrangement l'objet d'une mise en scène médiatique, comme par hasard à l'heure du choix pour les militants de l'UDI». «Il n'y a sans doute rien de fortuit dans cet agenda qui apparaît comme savamment orchestré contre celui qui veut défendre coûte que coûte l'indépendance de l'UDI», ajoute-t-il encore. L’homme se tient «évidemment à la disposition de toutes les autorités afin de fournir l'ensemble des informations qui permettront de mettre fin sans tarder à [la] suspicion».

Chantal Jouanno, qui forme avec Yves Jégo un ticket pour la présidence de l'UDI, s'est également exprimée sur France Bleu ce lundi matin. Il lui assure notamment son soutien.



"J'ai toute confiance en Yves Jégo" - Chantal Jouanno... par francebleu1071

L’information du Parisien intervient à la veille de la clôture du vote par correspondance des adhérents de l'UDI pour la présidence du parti. Candidat pour la présidence de l’UDI avec Chantal Jouanno, Yves Jégo se présente face à Hervé Morin, Jean-Christophe Lagarde et Jean-Christophe Fromentin.