Attentat du Drugstore Saint-Germain: Carlos renvoyé devant les assises 40 ans après les faits

TERRORISME L'attentat avait fait 2 morts et 34 blessés en 1974...

Thibaut Le Gal
— 
Une amende de 2.000 euros a été requise lundi contre Ilitch Ramirez Sanchez, alias Carlos, figure du terrorisme des années 70 et 80, poursuivi pour outrage à l'encontre d'une lieutenante de l'administration pénitentiaire lors de son procès en appel en mai.
Une amende de 2.000 euros a été requise lundi contre Ilitch Ramirez Sanchez, alias Carlos, figure du terrorisme des années 70 et 80, poursuivi pour outrage à l'encontre d'une lieutenante de l'administration pénitentiaire lors de son procès en appel en mai. — Jack Guez AFP

Rebondissement dans l’affaire du Drugstore Saint-Germain. Le terroriste Carlos vient d’être renvoyé aux assises par la justice près de quarante ans après les faits.  Les juges antiterroristes ont signé l’ordonnance de renvoi vendredi 3 octobre, selon des informations d’Europe 1. Carlos, de son vrai nom Ilich Ramirez Sanchez, va comparaître à nouveau devant la Cour d’assises, à bientôt 65 ans. Cette fois, Carlos comparaît pour assassinat et tentative d’assassinat.

Le 15 septembre 1974, l’explosion d’une grenade avait entraîné la mort de deux personnes et fait 34 blessés. Cinq ans plus tard, Carlos revendiquait l’attentat dans le journal algérien el-Watan, avant qu’un non-lieu ne soit prononcé en 1983.

A l’arrestation de Carlos en 1994, la justice avait contourné la prescription et rouvert le dossier. En 1999, un non-lieu avait été prononcé puis annulé en 2000. Depuis, les juges d’instruction Jeanne Duyé et Gilbert Thiel ont repris le dossier, enquêtant jusqu’au Japon pour aller interroger d’anciens proches de Carlos à l’époque de l’attentat. Cette figure du terrorisme international des années 1970 et 1980 est déjà condamnée à la prison à perpétuité.