Cinq infos dans le rétro: Eric Zemmour le serial-clasheur du PAF, le pilote de F1 Jules Bianchi grièvement blessé et l'infirmière française atteinte par le virus Ebola guérie

ACTU Si vous avez préféré profiter de ce dernier week-end ensoleillé avant l'automne, voici l'essentiel de l'actu de ce week-end...

Armelle Le Goff

— 

Eric Zemmour le 6 mai 2014 sur RTL Lancer le diaporama
Eric Zemmour le 6 mai 2014 sur RTL — RTL

«Mais au fait, qu’est-ce qu’il s’est passé ce week-end?». Aucune idée? Pas de panique, la rédaction de 20 Minutes était là, fidèle au poste, 24h sur 24, et vous concocte ce petit résumé de l’actu. Voici cinq infos dans le rétro du week-end.

1-F1: Opération terminée pour Jules Bianchi, «grièvement blessé à la tête»

Un accident terrible pour un espoir français de la Formule 1, grièvement blessé ce dimanche lors du Grand prix de Suzuka au Japon et opéré immédiatement après. Pour Nicolas Deschaux, président de la FFSA, c'est «le choc. Toute la communauté du sport automobile est sous le choc. Aujourd’hui, on attend. On souhaite bon courage à Jules. C’est un pilote que je connais depuis tout jeune, depuis son accession en équipe de France. On est avec lui.»

2-«On n'est pas couché» reçoit Eric Zemmour: quatre clashs, quatre ambiances

Le serial-clasheur Eric Zemmour a encore clashé. Samedi soir sur le plateau d'«On n'est pas couché», il s'est frotté tour à tour à Léa Salamé, l'ancienne journaliste d'iTélé et remplaçante de Natacha Polony aux côtés d'Aymeric Caron. A Aymeric Caron lui-même. A Daniel Cohn-Bendit, ancien eurodéputé écologiste. Et, last but not least, à Anne Dorval, l'actrice fétiche du réalisateur québécois Xavier Dolan, à l'affiche de Mommy, et dont l'échange avec Eric Zemmour est à voir ci-dessous.

3-Les pro-mariage pour tous et les anti ont défilé dimanche

Près de 70.000 personnes à Paris selon la police, 500.000 manifestants avec leurs drapeaux roses et bleus, selon les organisateurs. Et quelques milliers à Bordeaux. Beaucoup de familles, de groupes de jeunes et de retraités sont venus battre le pavé pour témoigner de leur opposition à la gestation pour autrui (GPA). Mais aussi affirmer leur opposition à l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes, au supposé enseignement d'une «théorie du genre» à l'école, au coup de rabot de certaines prestations familiales.

Des manifestantes de La Manif pour tous, le 5 octobre. - D.Bancaud/20minutes

Bien moins nombreux, les anti-Manif pour tous ont célébré ce dimanche matin «la diversité des familles». Une contre-manifestation organisée par l’association «All Out», qui défend les droits de la communauté homosexuelle.

4-L'Infirmière française atteinte par le virus Ebola est guérie

La jeune infirmière de Médecins sans frontières (MSF), atteinte par le virus Ebola, est désormais guérie. Elle a même quitté l'hôpital, selon le ministère de la Santé, qui l'a annoncé samedi. La guérison de l'infirmière française atteinte du virus Ebola et soignée avec des traitements expérimentaux représente «indiscutablement un espoir», même s'il faut «rester prudent», a estimé ce dimanche Christian Bréchot, le directeur général de l'Institut Pasteur.

A lire ici: Pourquoi sa guérison est un espoir?

5-Comment André-Pierre Gignac (et l'OM) est revenu au top

L'attaquant marseillais est dans une forme olympique. Comme son club d'ailleurs, qui est premier de la Ligue 1 avec cinq points d'avance. A Marseille, où tout bascule plus vite qu'ailleurs, on oublie souvent qu'André-Pierre Gignac, en feu depuis la reprise en août (neuf buts en neuf matchs), a aussi livré une belle saison l'an passé (16 buts).

André-Pierre Gignac a été rappelé chez les Bleus par Didier Deschamps, le 2 octobre 2014. - FRANCK FIFE / AFP

Une amnésie collective que Jean-Charles de Bono, ancien joueur de l'OM et consultant pour la chaîne télé du club, tente de dissiper. «Cela ne fait pas deux mois qu'il est bon, ça fait un an. Il a marqué 16 buts l'an passé en championnat et Deschamps l'avait présélectionné dans sa liste l'hiver dernier.»

Mais en ce début de saison, «APG» explose et a même été rappelé chez les Bleus après un an d'absence. On vous explique pourquoi