La Manif pour tous de retour dans la rue dimanche pour la famille et contre la GPA

MANIFESTATION Deux manifestations sont prévues à Paris et à Bordeaux ce dimanche...

20 Minutes avec AFP
— 
Des manifestants lors de la "manif pour tous" le 2 février 2014 à Paris
Des manifestants lors de la "manif pour tous" le 2 février 2014 à Paris — Eric Feferberg AFP

Test grandeur nature pour La Manif pour tous: alors que le mariage homosexuel est finalement entré en vigueur sans remous, ses opposants réussiront-ils à mobiliser encore, dimanche, cette fois pour la famille et contre «la PMA, la GPA et le genre»?

Moins d'un an et demi après la promulgation de la loi Taubira et le premier mariage gay, et huit mois après son dernier défilé, La Manif pour tous (MPT) appelle à battre le pavé à Paris entre la Porte Dauphine et Montparnasse (13h) et à Bordeaux autour de la place des Quinconces (14h).

«C'était évident et nous l'avions annoncé: après le mariage pour tous, voilà la PMA, la GPA, le genre», annonce un tract distribué à 1,6 million d'exemplaires. Procréation médicalement assistée (PMA), gestation pour autrui (GPA) et prétendue théorie du genre niant les différences entre les sexes: voilà les nouvelles cibles.

La mise au point de Valls sur la GPA ne leur suffit pas

A Paris, deux banderoles ouvriront le cortège: «L'humain n'est pas une marchandise» et «Pour l'abolition universelle de la GPA». «La GPA doit être combattue à tout prix», martèle Ludovine de la Rochère, présidente de ce mouvement né en 2012 contre le mariage homosexuel.

Pour Albéric Dumont, cofondateur du collectif, «il y a un double discours hypocrite du gouvernement»: «Il est opposé à la GPA en France mais dans le même temps il permet la régularisation des enfants nés de GPA à l'étranger». En cause, la position du gouvernement qui n'a pas contesté des arrêts de la Cour européenne des droits de l'Homme ayant contraint en juin la France à reconnaître les enfants nés d'une mère porteuse à l'étranger.

Manuel Valls a tenté de désamorcer la mobilisation en réaffirmant que la GPA «est et sera interdite en France». La France, assure le Premier ministre dans l'édition de vendredi du quotidien catholique La Croix, « exclut totalement » d'autoriser « la transcription automatique » des actes de filiation d'enfants nés par mère porteuse à l'étranger.

Plus de 100.000 personnes attendues 

Y aura-t-il néanmoins du monde dans la rue? Au vu des «informations qui remontent du terrain», La Manif pour tous prévoit une mobilisation «un peu supérieure» à sa dernière manifestation. Après les démonstrations de force massives en plein débat sur le mariage, 100.000 personnes, selon la police, avaient encore défilé le 2 février à Paris et Lyon contre la supposée «familiphobie» du gouvernement.

Les manifestations interviennent aussi juste après l'annonce d'un coup de rabot généralisé aux prestations familiales. Et pour La Manif pour tous, c'est une divine surprise. « Ça a beaucoup fait réagir nos militants », glisse Albéric Dumont.

Une délégation du Front national se joindra à la manifestation, ainsi que plusieurs députés UMP. «A la recherche de l'union perdue, la droite a choisi d'indexer sa parole politique sur l'agenda de La Manif pour tous», a dénoncé en retour la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine.