L’extrême droite au premier rang de la Manif pour tous ce dimanche

MANIFESTATION Figures politiques du Front national et groupuscules d’extrême droite sont nombreux à annoncer leur participation à la manifestation qui se tiendra ce dimanche…

Anissa Boumediene

— 

Des militants de la Manif pour tous, réclament l'abrogation du mariage gay.
Des militants de la Manif pour tous, réclament l'abrogation du mariage gay. — P.GUYOT / AFP

Gestation pour autrui (GPA), mariage pour tous, théorie du genre ou encore procréation médicalement assistée (PMA): la Manif pour tous reprend du service et appelle à battre le pavé ce dimanche à Paris et Bordeaux pour lutter contre la «familliophobie» du gouvernement qui «déconstruit la politique familiale».

Pas de considérations partisanes

Interrogée par 20 Minutes sur la participation de politiciens et de groupuscules d’extrême droite au mouvement de ce dimanche, la présidente de la Manif pour tous Ludovine de La Rochère déclare ne pas souhaiter entrer dans des considérations «partisanes», récitant sa ligne de défense. «Chacun est libre de manifester dimanche pour défendre les valeurs de la famille, je ne juge personne et je ne vais pas demander à chacun des participants s’il appartient à un groupuscule radical», répond-elle. «Toute personne au comportement inadéquat sera exclue» du cortège, assure pourtant la présidente du mouvement, qui «refuse qu’une manifestation qui rassemble des milliers de personnes soit réduite au comportement de quelques dizaines d’individus».

Pourtant, c'est bien du côté de l'extrême droite que les appels à manifester émanent en nombre. Aux côtés d’une délégation d’élus et de cadres du Front national, des groupuscules d’extrême droite appellent ont d’ores et déjà annoncé leur participation au mouvement.

Une délégation frontiste

Chef de file des parlementaires frontistes, Marion Maréchal-Le Pen annonce sur son site Internet sa participation et celle de ses collègues du parti et du Rassemblement Bleu Marine à la manifestation de dimanche. L’élue appelle «les Français attachés au seul modèle familial qui a fait ses preuves à se rassembler massivement» «face aux menaces de la PMA pour les couples homosexuels, de la GPA qui vise à marchandiser le corps humain et à l’avancée de l’enseignement de la théorie du genre à l’école». Au passage, la nièce de Marine Le Pen tacle l’UMP et Nicolas Sarkozy dont elle dénonce «la trahison sur la question de l’impérative abrogation du mariage homosexuel en 2017».

Des groupuscules nationalistes et souverainistes

Habitué des cortèges de la Manif pour tous, le Bloc identitaire ne sera pas le seul groupuscule d’extrême droite à battre le pavé dimanche. A ses côtés, le Réseau identités, issu d’une scission avec le Bloc identitaire et mené par le très polémique et radical Richard Roudier, un ancien du GUD qui assistait cet été à l’université d’été de la Manif pour tous. Le mouvement, qui «défend l’identité des Blancs» a notamment pour fait d’arme le saccage du rayon halal d’un supermarché montpelliérain. Autre faction à avoir annoncé sa présence: Debout les patriotes. Dans une vidéo en ligne intitulée «Vaincre ou mourir», le groupuscule nationaliste annonce la couleur avec pour slogan: «Le 5 octobre 2014, rendons la monnaie».