L'interdiction de se syndiquer dans l'armée française condamnée par la CEDH

JUSTICE La CEDH estime que la restriction de liberté d'association des militaires ne peut pas aller jusqu'à ce point là...

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration armée française: Un militaire de la Légion étrangère.
Illustration armée française: Un militaire de la Légion étrangère. — NICOLAS JOSE/SIPA

La France a été condamnée jeudi par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) en raison de l'interdiction faite aux militaires français de se syndiquer.

Les juges de Strasbourg ont estimé dans deux affaires distinctes que la liberté d'association des militaires pouvait faire l'objet de «restrictions légitimes», mais pas au point d'interdire de manière «pure et simple de constituer un syndicat ou d'y adhérer», comme le fait la France.