Détournement de fonds publics: La députée Sylvie Andrieux condamnée à un mois de prison ferme

JUSTICE Elle aurait distribué à des fins électoralistes 700.000 euros de subventions régionales à des associations fictives...

20 Minutes avec AFP

— 

Sylvie Andrieux et son avocat Gaëtan Di Marino à leur arrivée le 2 juin 2014 au palais de justice d'Aix-en-Provence
Sylvie Andrieux et son avocat Gaëtan Di Marino à leur arrivée le 2 juin 2014 au palais de justice d'Aix-en-Provence — Boris Horvat AFP

La députée Sylvie Andrieux a été condamnée en appel à quatre ans de prison, dont trois avec sursis. La cour d'appel d'Aix-en-Provence a rendu mardi sa décision dans un dossier de détournement de fonds publics sur fond de clientélisme impliquant la députée marseillaise exclue du PS en 2013.

L'élue a également été condamnée à 100.000 euros d'amende et cinq ans d'inéligibilité. La cour d'appel est allée plus loin que les réquisitions de l'avocat général, qui avait réclamé trois ans de prison, dont deux avec sursis, soit la peine de première instance.

La justice reproche à l'élue de la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône d'avoir, entre 2005 et 2008 alors qu'elle était conseillère régionale, distribué à des fins électoralistes 700.000 euros de subventions régionales à des associations fictives.