Lyon: L'ex-superflic Neyret témoignera vendredi au procès de braqueurs

JUSTICE L'ancien N.2 de la PJ lyonnaise comparaîtra devant la cour d'assises du Rhône du rôle de son ex-service, l'antigang, dans le braquage d'un bureau de change en 2010...

B.D. avec AFP

— 

L'ancien numéro 2 de la PJ lyonnaise, Michel Neyret, le 4 septembre 2012 à Paris.
L'ancien numéro 2 de la PJ lyonnaise, Michel Neyret, le 4 septembre 2012 à Paris. — Patrick Kovarik afp.com

L'ex-superflic Michel Neyret, mis en examen dans une retentissante affaire de corruption, témoignera vendredi devant la cour d'assises du Rhône du rôle de son ex-service, l'antigang, dans le braquage d'un bureau de change en 2010, a annoncé ce mercredi le président de la cour.

>> Retrouvez tous nos articles sur l'affaire Neyret par ici

Cité à comparaître comme témoin par l'un des avocats de la défense, l'ancien N.2 de la PJ lyonnaise sera entendu à 14h vendredi, a précisé le président. Michel Neyret va devoir s'expliquer sur les filatures exercées en août et septembre 2010 par la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) ciblant les auteurs du spectaculaire braquage du bureau de change, Global Cash, en plein centre-ville de Lyon.

Vol à main armée

Sous contrôle judiciaire depuis mai 2012, Michel Neyret a l'interdiction de se rendre dans le département du Rhône (sauf sur demande judiciaire) et de rencontrer Me David Metaxas, le maître d'oeuvre de sa citation à comparaître et...mis en examen dans le même dossier.

Six jeunes hommes originaires de la banlieue lyonnaise sont renvoyés depuis lundi, devant la cour d'assises du Rhône, à Lyon, pour leur participation à ce vol à main armée commis le 24 septembre 2010 en début d'après-midi. Cinq d'entre eux ont reconnu leur implication à des degrés divers. Le sixième sur lequel plane les charges les plus lourdes, clame son innocence.

Les méthodes à l'ancienne de l'ex-superflic, longtemps célébrées, ont été contestées puis décriées suite à sa terrible chute qui lui ont valu une mise en examen pour corruption, trafic d'influence, association de malfaiteurs ou encore trafic de stupéfiants et huit mois de détention provisoire.