Berck-sur-mer: Son mari se pend au travail, l’employeur lui renvoie la corde

Vincent Vantighem

— 

Berck-sur-Mer. Lysiane Reboul montre à «La Voix du Nord» la corde avec laquelle son mari s'est pendu que lui a renvoyée son employeur.
Berck-sur-Mer. Lysiane Reboul montre à «La Voix du Nord» la corde avec laquelle son mari s'est pendu que lui a renvoyée son employeur. — CAPTURE D'ECRAN TWITTER / LA VOIX DU NORD

Un T-Shirt, une paire de chaussettes, une trousse avec des crayons et… une corde. Lysiane Reboul ne «décolère pas» selon La Voix du Nord qui raconte, ce lundi, l’histoire terrible de cette Berckoise (Pas-de-Calais). Trois mois après que son mari se soit pendu dans son usine, cette quinquagénaire écrit à son employeur afin qu’il lui envoie les effets personnels de son mari.

Le 13 juin, elle reçoit donc par La Poste un colis de 8 kilos contenant notamment la sangle avec laquelle son époux a mis fin à ses jours. Evoquant une «erreur regrettable», le directeur de l’usine explique que les affaires personnelles de son salarié avaient été placées dans un colis afin de permettre aux enquêteurs de poursuivre leurs investigations. «Quand nous avons envoyé le colis, personne n’a vérifié le contenu. C’était une vraie maladresse mais il n’y avait aucune intention malveillante…»

«Une tentative d’intimidation»

Lysiane n’est pas aussi catégorique. Pensant aux «pressions» et au «harcèlement» subi par son mari au travail, l’épouse du défunt évoque, auprès de BFM TV, une nouvelle «tentative d’intimidation» de la part de l’employeur.

Aujourd’hui, elle a déposé plainte afin de faire reconnaître le décès de son mari comme «accident du travail». Les investigations se poursuivent.