VIDEO. Affaire Thévenoud: «La phobie administrative n’existe pas»

INTERVIEW Pour Stéphane Rusinek, professeur en psychologie à Lille 3, l’impossibilité de gérer ses papiers tient plus d’un sentiment de supériorité que d’une vraie pathologie…

Propos recueillis par Delphine Bancaud
— 
Une personne remplit sa déclaration d'impôts
Une personne remplit sa déclaration d'impôts — Miguel Medina AFP

Thomas Thévenoud n’aurait pas payé ses impôts et son loyer à plusieurs reprises, et ce en raison de sa «phobie administrative», selon ses dires. 20 Minutes a interrogé Stéphane Rusinek, professeur en psychologie à Lille 3, pour lever le voile sur ce mal étrange…

La phobie administrative tient-elle du mythe ou de la réalité?

La phobie administrative n’existe pas, car personne, sans raison, ne fait de crise d’angoisse aiguë juste en entendant le mot «formulaire» ou «loyer». On peut rencontrer des patients inquiets face à un formulaire à remplir, car leur niveau intellectuel ne leur permet pas toujours de comprendre toutes les informations demandées. Ils peuvent alors se sentir dépassés et avoir peur de mal faire. Cette inquiétude peut aussi toucher des personnes âgées, un peu diminuées, qui ont des difficultés à se repérer dans les démarches. Mais cela n’a rien de pathologique. Certains peuvent aussi se sentir impuissants et angoissés par certaines démarches administratives, mais dans le cas de Thomas Thévenoud, le sentiment d’impuissance face aux démarches administratives est tout bonnement incompatible avec une carrière de député.

Mais certaines personnes se montrent négligentes à l’égard des démarches administratives…

Certains patients sont dans l’incapacité réelle de faire une démarche administrative, car ils souffrent de graves troubles de la personnalité, de démence, de schizophrénie, ou d’autres troubles invalidants. Il peut exister quelques négligents qui sont vite rappelés à l’ordre et qui ne le restent pas longtemps. Mais pour les autres, le fait de ne pas gérer ses papiers tient plus au fait qu’ils n’acceptent pas les règles. Ils se sentent supérieurs aux autres, pensent avoir droit à des dérogations. Ne pas payer son loyer, ce n’est pas fuir la réalité, c’est croire que cela ne portera pas à conséquences.

Ce type de comportement est-il fréquent?

Non, car peu de gens peuvent se permettre de zapper leur déclaration d’impôts ou le paiement de leur loyer. Il faut avoir les moyens financiers de le faire, puisqu’ils risquent de payer des pénalités de retard.