VIDEO. Dégradation d'une cloche de Notre-Dame de Paris: Neuf Femen relaxées

JUSTICE Trois surveillants, poursuivis pour violences, ont quant à eux été condamnés à des amendes avec sursis...

20 Minutes avec AFP
— 
Le 12 février 2013, neuf Femen sont entrées dans Notre Dame de Paris. AFP PHOTO / JOEL SAGET
Le 12 février 2013, neuf Femen sont entrées dans Notre Dame de Paris. AFP PHOTO / JOEL SAGET — AFP

Neuf membres du groupe féministe Femen qui étaient poursuivies pour avoir dégradé une cloche de Notre-Dame de Paris ont été relaxées mercredi par le tribunal correctionnel de Paris.

Trois surveillants, poursuivis pour violences, ont quant à eux été condamnés à des amendes avec sursis. Le parquet avait requis une amende de 1.500 euros contre chacune des neuf jeunes femmes et contre les trois membres du service d’ordre des amendes contraventionnelles de 250, 300 et 500 euros avec sursis.



Le 12 février 2013, elles étaient entrées incognito grâce au flot de touristes dans l’enceinte de la cathédrale, avant de crier «Pope no more» (plus de pape) pour «fêter» à leur manière le renoncement du pape Benoît XVI. Puis elles ont sorti des morceaux de bois et fait tinter trois nouvelles cloches provisoirement déposées dans la nef.