Nice: Un pédophile présumé, neutralisé par le père d'une victime, écroué

FAITS-DIVERS L'électricien niçois de 39 ans a été neutralisé d’un coup de poing par le père d’une petite fille dont il venait de toucher les seins dans l'ascenseur de son immeuble…

20 Minutes avec AFP

— 

Selon Nice-Matin, l'électricien, marié et père de deux enfants, aurait avoué en garde à vue s'être livré à des attouchements et exhibitions sexuelles sur une trentaine de fillettes à Antibes, Cagnes-sur-Mer, Nice et Saint-Laurent-du-Var.
Selon Nice-Matin, l'électricien, marié et père de deux enfants, aurait avoué en garde à vue s'être livré à des attouchements et exhibitions sexuelles sur une trentaine de fillettes à Antibes, Cagnes-sur-Mer, Nice et Saint-Laurent-du-Var. — Capture d'écran / Google Map

Un pédophile présumé, terrassé par un père de famille alerté par les cris de sa fille, a été mis en examen et écroué dimanche pour «agression sexuelle» et «exhibitions sexuelles» commis sur au moins sept fillettes d’une douzaine d’années, a précisé mardi le procureur de Grasse.

L’électricien niçois de 39 ans a été confondu après avoir touché les seins d’une petite fille dans l’ascenseur de son immeuble, vendredi après-midi à Saint-Laurent-du-Var (près de Nice), a indiqué le procureur Georges Gutierrez.

«Je l’ai neutralisé avec un coup de poing»

Le père alerté par l’appel au secours de son enfant a réussi à maîtriser l’agresseur et a appelé la police, arrivée immédiatement sur les lieux. «Je l’ai neutralisé avec un coup de poing et je l’ai traîné jusque chez moi», a précisé le père dans les colonnes du quotidien Nice-Matin mardi.

«Le père a réagi de manière un peu musclée», a confirmé le procureur. Lorsque les enquêteurs reviennent avec l’électricien vers son fourgon de travail pour le perquisitionner, deux autres fillettes le reconnaissent dans la rue et se confient à la police.

Des exhibitions sexuelles devant au moins six fillettes

En recoupant des plaintes contre X, les enquêteurs estiment que l’homme s’est livré à des exhibitions sexuelles, dans la rue à proximité de collèges, devant six fillettes entre 2012 et 2013, selon le procureur de Grasse. «Il semblerait qu’il y ait d’autres faits similaires sur Nice», a ajouté Georges Gutierrez.

Il n’a pas confirmé une information de Nice-Matin selon laquelle l’électricien, marié et père de deux enfants, aurait avoué en garde à vue s’être livré à des attouchements et exhibitions sexuelles sur une trentaine de fillettes à Antibes, Cagnes-sur-Mer, Nice et Saint-Laurent-du-Var.