Grenoble demande aussi à expérimenter l'encadrement des loyers

LOYERS L’agglomération est dirigée par un socialiste…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration du quartier Europole à Grenoble, le 19 juillet 2010.
Illustration du quartier Europole à Grenoble, le 19 juillet 2010. — FAYOLLE PASCAL/SIPA

Le président (PS) de la communauté d'agglomération grenobloise, Christophe Ferrari, a indiqué lundi qu'il souhaitait lui aussi expérimenter l'encadrement des loyers, à l'instar de la demande formulée samedi par la maire de Lille Martine Aubry.

Christophe Ferrari va saisir le Premier ministre Manuel Valls afin de pouvoir «expérimenter sur l'agglomération grenobloise» ce dispositif que le gouvernement voulait limiter à Paris, a-t-il précisé à l'AFP, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

«Cela nous paraît un mécanisme extrêmement intéressant», a-t-il ajouté.

Alliance entre socialistes et écologistes

La maire PS de Lille Martine Aubry avait demandé samedi que sa ville et d'autres villes volontaires bénéficient aussi de l'encadrement des loyers.

Dimanche, Manuel Valls lui a répondu favorablement. «Si en plus de Paris, d'autres villes comme Lille sont volontaires pour expérimenter l'encadrement des loyers, qu'elles le fassent», a déclaré le Premier ministre au JDD.

L'ex-ministre écologiste Cécile Duflot avait qualifié vendredi «d'inouïe» la décision de limiter l'encadrement des loyers à Paris. Celui-ci avait été «voté par l'unanimité de la majorité, et le Premier ministre tout seul annonce son abandon», avait-elle regretté, dénonçant un «cadeau fait aux lobbies».

La communauté d'agglomération Grenoble Alpes Métropole est dirigée par le socialiste Christophe Ferrari, allié aux écologistes grenoblois qui ont remporté les dernières élections municipales dans la capitale des Alpes.