Nathalie Gettliffe à nouveau visée par une plainte pour «non-représentation d’enfant»

JUSTICE Déjà condamnée pour une affaire similaire au Canada en 2006, Nathalie Gettliffe est accusée de ne pas avoir rendu ses deux enfants à leur père…

Vincent Vantighem (avec Gilles Varela, à Strasbourg)

— 

Feurs, le 26 mai 2007. Francis Gruzelle pose avec Nathalie Gettliffe et leurs deux enfants.
Feurs, le 26 mai 2007. Francis Gruzelle pose avec Nathalie Gettliffe et leurs deux enfants. — PHILIPPE MERLE / AFP

«Je suis sûr que maman ne va pas nous rendre…» La petite phrase prononcée par Martin, 8 ans, avant les grandes vacances résonne aujourd’hui étrangement aux oreilles de Francis Gruzelle. Selon nos informations, l’ancien compagnon de Nathalie Gettliffe a déposé plainte, samedi à Privas (Ardèche), contre son ex-compagne pour «non-représentation d’enfants». Contactée par 20 Minutes, la gendarmerie de Privas a confirmé cette information tout en assurant que le dossier était en train d’être transféré au parquet de Strasbourg (Haut-Rhin).

C’est dans cette ville que Nathalie Gettliffe est aujourd’hui installée. En 2001, cette jeune femme avait fait la une des journaux français et canadiens après avoir enlevé et ramené dans l’Hexagone ses deux enfants, nés d’une union avec un Canadien. Au terme d’une procédure aussi tumultueuse que médiatique, elle avait finalement été condamnée à seize mois de prison au Canada en 2006. C’est d’ailleurs durant cette période de détention qu’elle avait donné naissance à Martin, le deuxième enfant qu’elle a eu avec Francis Gruzelle, rencontré en Ardèche en 2003.

Jean-Philippe et Martin voulaient vivre chez leur père

«Notre relation a justement commencé à se détériorer quand elle est sortie de prison, confie-t-il aujourd’hui à 20 Minutes. On a l’impression qu’elle ne peut pas s’empêcher d’enlever ses enfants…» Pourtant, Nathalie Gettliffe semblait s’être résolue à laisser à Francis Gruzelle la garde des deux petits.

>> Précédent: Nathalie Gettliffe à nouveau impliquée dans un conflit familial

«Attentive à l’intérêt et au bien-être de ses enfants, Madame Gettliffe a pris la décision (…) de transférer la résidence des enfants au domicile du père», écrivait ainsi Carole Muzi, son avocate, dans un courrier, daté du 30 avril 2014, et versé à la procédure que 20 Minutes a pu consulter. Depuis quelque temps, Jean-Philippe, 9 ans, et Martin, 8 ans, avaient en effet «manifesté clairement leur volonté de ne pas continuer à habiter avec leur mère», toujours selon ce courrier.

Les enfants devaient faire un stage de rattrapage scolaire

«Dans le cadre de cet accord, elle avait le droit de les accueillir à Strasbourg pendant un mois du 23 juillet au 23 août, poursuit Francis Gruzelle. Samedi, je suis donc allé à la gendarmerie pour les accueillir. Mais elle n’est jamais arrivée… C’est dingue de prendre les enfants en otages de cette manière.»

D’autant que, perturbé ces derniers mois par toute cette histoire, les deux enfants devaient débuter, ce lundi matin, un stage de remise à niveau scolaire afin de ne pas être dépassés à la rentrée.

Nathalie Gettliffe menace puis raccroche

Contacté par 20 Minutes ce lundi, Nathalie Gettliffe a refusé de s’étendre sur le fond de l’affaire. «Il y a des dizaines de cas de non-présentation d’enfants en France. Je vous interdis de publier quoi que ce soit sur celui-là», a-t-elle simplement menacé avant de raccrocher. En août 2010, elle avait accusé Francis Gruzelle d’être violent avec elle, portant plainte pour «violences et menaces de mort».

Contactés par 20 Minutes, les parquets de Privas (Ardèche) et Strasbourg (Haut-Rhin) n’ont pas souhaité commenter cette affaire dans l’immédiat.

Chronologie

>> 27 août 2001: Nathalie Gettliffe quitte le Canada avec Joséphine et Maximilien, deux enfants nés au Canada.
>> 6 septembre 2001: La Cour suprême de Colombie Britannique délivre un mandat d’arrêt contre Nathalie Gettliffe
>> 2003: Nathalie Gettliffe rencontre Francis Gruzelle, journaliste au Dauphiné Libéré, installé en Ardèche.
>> 10 avril 2006: Arrêtée alors qu’elle se rend au Canada, Nathalie Gettliffe est incarcérée à la prison de Surrey.
>> 14 juin 2006: Elle annonce au Quai d'Orsay son intention d'être candidate aux élections présidentielles françaises.
>> 4 décembre 2006: Elle plaide coupable, présente ses excuses et est condamnée à seize mois de prison.
>> 13 janvier 2007: Transférée à la prison de Fleury-Merogis, elle est finalement libérée.
>> Août 2010: Elle porte plainte contre Francis Gruzelle qu'elle accuse de «violences» et «menaces de mort».