Meuse: Disparue depuis quinze jours, la quinquagénaire se cachait dans la forêt

DISPARITION La «disparue de Nettancourt» s’est nourrie de baies et faisait le point sur sa vie…

B. de V.

— 

Carte de Nettancourt, dans la Meuse
Carte de Nettancourt, dans la Meuse — GOOGLE MAPS

Patricia Maginot se cherchait, la police l’a trouvée. Depuis sa disparition le 17 juillet dernier, les gendarmes de la Meuse avaient déployé des moyens considérables pour retrouver cette femme âgée de 55 ans qui avait quitté son domicile de Nettancourt sans donner de nouvelles, explique le quotidien local L’Est Républicain. Elle a été retrouvée saine et sauve ce samedi soir dans la forêt de Revigny-sur-Ornain.

Faire le point sur sa vie en pleine nature

Partie sans argent ni portable, la quinquagénaire a été aperçue par des connaissances, qui ont immédiatement prévenu les gendarmes. Patricia Maginot, vêtue comme au jour de sa disparition -une veste blanche, une tunique violette imprimée, un legging et des bottes noires, a expliqué aux autorités qu’elle «se cherchait» et avait souhaité se retirer en pleine nature pour faire le point sur sa vie.

A ses proches, elle avait annoncé qu’elle allait prendre le train pour Bar-le-Duc où elle devait être hospitalisée.

Pendant ces deux semaines, la disparue s’est nourrie de baies, et se cachait dès qu’elle entendait quelqu’un s’approcher. Ironie, elle a vraiement été conduite à l’hôpital de Bar-le-Duc pour y subir des examens.