Roubaix: Egorgé après s'être plaint de tapage nocturne

FAITS DIVERS Un homme est en garde à vue…

N.Beu.

— 

Google street view du 96, rue Archimède, à Roubaix.
Google street view du 96, rue Archimède, à Roubaix. — GOOGLE

Ahmed Boudaoud avait 27 ans. Dans la nuit de samedi à dimanche, il est mort, tué d’un coup de couteau à la gorge dans son immeuble de Roubaix, révèle La Voix du Nord. Son tort: avoir demandé à deux individus en état d’ébriété de faire moins de bruit pour permettre à ses enfants de trouver le sommeil. Une enquête a été ouverte et l’un des deux suspects a été placé dimanche en garde à vue.

Les faits remontent à 3h45, très tôt dimanche, dans le quartier de l’Alma, réputé agité. Depuis son immeuble, Ahmed Boudaoud entend des bruits montant de la rue. Des dérapages de voitures, puis l’incendie d’un véhicule… D’après les témoins, des voisins et des membres de la famille Boudaoud, ce jeune père de famille décide alors de demander aux deux individus qu’il aperçoit en bas de cesser ce tapage nocturne qui nuit au sommeil de ses trois enfants.

L’enquête progresse

Loin de les calmer, sa requête a pour effet de les exciter plus encore. Les deux hommes pénètrent alors dans l’immeuble HLM, la grille étant hors d’usage, et montent «toquer à toutes les portes à l’étage», selon le témoignage de Jennifer, l’épouse de la victime, citée par La Voix du Nord. Ahmed Boudaoud choisit alors de descendre pour aller discuter avec les bruyants individus dans la petite cour de l’immeuble. En vain. Ce serait à ce moment-là, selon le journal, que l’un d’eux aurait asséné un violent coup de couteau à la gorge de la victime. Sa femme n’aura pas le temps de lui venir en aide. Arrivés sur les lieux, les secours tentent de réanimer Ahmed Boudaoud, puis de le conduire au CHU de Lille, mais il décède sur la route.

Les deux hommes, eux, ont pris la fuite. Le temps d’interdire à l’épouse de l’homme qu’ils viennent de poignarder d’appeler la police. «Pas pour ça!», lui auraient-ils lancé. L’enquête de la police judiciaire de Lille, justement, semble pourtant avoir déjà bien avancé, ce lundi. Si les policiers refusent de communiquer, La Voix du Nord indique que les suspects du meurtre auraient été identifiés, et l’un d’eux a même été interpellé, ajoute l'AFP. Agé de 21 ans, il a été placé en garde à vue. Il est «connu des services de police et de la justice pour de la petite délinquance». «C'est une garde à vue pour homicide volontaire et elle nous amène à la nécessité d'ouvrir une information judiciaire demain [mardi] après-midi», a souligné le parquet, qui attendait d'avoir les conclusions médico-légales pour se prononcer sur l'endroit où a été porté le coup mortel. Le second invidivu est recherché.