Un maire FN repeint une œuvre d’art qu’il jugeait trop «sinistre»

POLEMIQUE L’artiste a lancé une pétition…

Maud Pierron

— 

La sculpture d'Alain Mila repeinte par la mairie FN de Hayange (Moselle).
La sculpture d'Alain Mila repeinte par la mairie FN de Hayange (Moselle). — J.C VERHAEGEN / AFP

Une décision emblématique? La mairie FN de Hayange (Moselle) a repeint en bleu une sculpture qu’elle jugeait trop «sinistre», sans même en avertir l’artiste, Alain Mila. Ce dernier a lancé une pétition et a porté le litige devant le tribunal administratif de Strasbourg, arguant «du non-respect d’une œuvre d’art et de sa propriété morale et intellectuelle».

L’œuvre avait été achetée en 2001 par la mairie socialiste. Fabien Engelmann, le maire FN, assume sa décision et dit «ne pas comprendre qu’on fasse tout un pataquès» pour une œuvre, selon lui, «dont on peine à appeler ça de l’art».

Filippetti dénonce une «violation manifeste du droit moral»

«Il n’y avait rien de mal à faire ça. On a une ville assez lugubre, sinistre, on a voulu l’égayer. On a repeint le fond en bleu piscine, le reste en bleu turquoise… Ça n’était en aucun cas pour détériorer la fontaine», a-t-il expliqué à l’AFP. Du coup, le maire veut revendre la fontaine à l’artiste.

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a pour sa part dénoncé dans un communiqué «une violation manifeste du droit moral et des règles élémentaires du code de la propriété intellectuelle et de la protection du patrimoine».