VIDEO. En voiture, un quart des passagers ne bouclent pas leur ceinture

Sécurité routière L'an dernier, 20% des automobilistes tués ne portaient pas de ceinture de sécurité ou étaient mal attachés...

M.B. avec AFP

— 

Rendue obligatoire dans les voitures le 1er juillet 1973 pour les places avant, malgré l'opposition des défenseurs des libertés individuelles, la ceinture de sécurité a contribué à réduire le nombre de morts sur les routes, et est aujourd'hui majoritairement acceptée.
Rendue obligatoire dans les voitures le 1er juillet 1973 pour les places avant, malgré l'opposition des défenseurs des libertés individuelles, la ceinture de sécurité a contribué à réduire le nombre de morts sur les routes, et est aujourd'hui majoritairement acceptée. — Mychele Daniau AFP

Une mauvaise habitude qui peut vous coûter la vie. Alors que la mortalité sur les routes a augmenté de 7,9% sur les six premiers mois de l’année, une étude publiée vendredi par l’institut OpinionWay pour l’association Assureurs Prévention révèle que 26% des passagers et 16% des conducteurs ne mettent pas systématiquement leur ceinture de sécurité.

>> La ceinture de sécurité obligatoire fête ses 40 ans

Et parmi eux, 53% des conducteurs et 48% des passagers justifient le fait de ne pas boucler leur ceinture par la courte durée des trajets parcourus. «Cette perception relative du danger est bien évidemment erronée: la très grande majorité des accidents a lieu dans un périmètre de 15 km autour du domicile, l’habitude entraînant une baisse de vigilance des conducteurs», rappelle Assurance Prévention.

En 2013, 20% des automobilistes tués, soit 540 personnes, ne portaient pas de ceinture de sécurité ou étaient mal attachés. De plus, chez les passagers ne mettant pas systématiquement leur ceinture, 26% déclarent se sentir plus en sécurité lorsqu’ils sont à l’arrière.

Comportements inappropriés au volant en présence des enfants

Par ailleurs, selon cette enquête menée pour la troisième année de rang, 86% des Français reconnaissent avoir déjà eu un comportement inapproprié au volant en présence de leurs enfants. Parmi les mauvaises attitudes qu’elles admettent, les personnes interrogées citent d’abord le fait de s’emporter contre d’autres conducteurs (63%), des excès de vitesse (58%) et la conduite malgré un état de fatigue (54%).

L’usage du téléphone portable au volant a également tendance à se banaliser: ils sont 33% à l’utiliser pour téléphoner et 23% à le manipuler pour gérer leurs courriels ou leurs SMS.

Cette étude a été menée auprès de 1.009 personnes âgées de plus de 18 ans via Internet, les 2 et 3 juillet. Elle accompagne une campagne de prévention, jusqu’au 14 septembre, avec notamment 3.000 diffusions de spots à la télévision.

>> Et vous, pourquoi ne bouclez-vous pas votre ceinture? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous…