Mal poli et arrogant, le touriste français n’a pas la cote à l'étranger

TOURISME Les Espagnols, Anglais et Allemands ne sortent pas non plus indemnes, selon une étude sur les stéréotypes des touristes européens réalisée par le site Travelzoo…

Floriane Dumazert

— 

Touristes devant le Colisée à Rome en Italie.
Touristes devant le Colisée à Rome en Italie. — G. BORGIA/AP/SIPA

Le portrait dressé pourrait en vexer plus d'un. En vacances hors de ses frontières, le touriste français serait peu généreux, malpoli, râleur, arrogant et prétentieux, peu aimable ou encore sans humour. Tel est le résultat d'une enquête menée dans quatre pays par Travelzoo en juin 2014 auprès de 2.398 abonnés de la société chargée de publier les offres d'agences de voyages.

Pire, nous arriverions même dernier du classement quand on interroge sur notre caractère serviable. Car tout comme les Français, les Anglais, Allemands ou Espagnols ont eux aussi été étudiés, permettant des comparaisons de comportements. Dans l'ordre, les plus serviables sont les Anglais, suivis des Espagnols et des Allemands. Et chaque nationalité peut se targuer d'avoir une qualité reconnue par ses voisins.

Politesse espagnole, amabilité anglaise et élégance française

Le touriste espagnol serait ainsi le plus poli (pour 61% des personnes sondées), le plus généreux (63%) et celui ayant le plus d'humour (60%). Les Anglais obtiennent la palme de l'amabilité (59%) et sont aussi les plus serviables (pour 62% des personnes). Coup dur pour les touristes allemands qui sont relégués au dernier rang en terme de politesse (47%) et de générosité (51%). Et les Français, dans tout cela? Si nous ne sommes ni aimables, ni polis, nous sommes reconnus comme étant des personnes chics et élégantes.

Mais nos voisins ont aussi des défauts. Selon le sondage, les touristes anglais seraient réservés et auraient la réputation de boire beaucoup. Les Espagnols sont présentés comme des fêtards bruyants, quand les Allemands, qui donnent l'impression d'être disciplinés, auraient une fâcheuse tendance à réserver les transats avec leur serviette de bain pour empêcher les autres touristes de s'y installer.

Beaucoup de défauts et autant de clichés pour une étude qui est «avant tout un clin d'œil sympathique», précise Stéphane Renard, responsable éditorial de Travelzoo France. «Elle révèle que les clichés ont la vie dure partout en Europe», souligne-t-il. Et d'ironiser: «Nous Français, nous ne sommes pas du tout râleurs loin s'en faut, quoique ...»