Intempéries: «Une mini-tornade est une invention des médias»

METEO Pour David Dumas, consultant à l’Observatoire français des tornades et orages violents, les épisodes au sud de l’Ardèche et dans le Gard seraient davantage un phénomène de rafale descendante…

Propos recueillis par Romain Lescurieux

— 

Les pompiers sécurisent le 20 juillet 2014 le camping de Saint-Just-d'Ardèche (Ardèche) où une mini-tornade a fait un mort et quatre blessés
Les pompiers sécurisent le 20 juillet 2014 le camping de Saint-Just-d'Ardèche (Ardèche) où une mini-tornade a fait un mort et quatre blessés — AFP TV

Des vents violents ont fait un mort et cinq blessés dimanche après-midi dans des campings du sud de l’Ardèche, où une centaine de caravanes, tentes et mobile-homes ont été touchés par des chutes d’arbres. Un Français de 42 ans, qui se trouvait sous un arbre, a été tué au camping des Ponts, à Saint-Just-d’Ardèche. Une femme est, par ailleurs, morte par la chute d’un arbre dans un camping du département voisin du Gard.

En effet, les vents ont frappé vers 16h, abattant la plupart des arbres et poteaux électriques de la zone. «Sur un rayon de trois à quatre kilomètres, les arbres ont été complètement couchés», a indiqué à l’AFP le capitaine François Degrange, commandant en second de la compagnie de gendarmerie du Teil. «Je n’ai jamais vu ça dans ma carrière», a-t-il ajouté. David Dumas, consultant chez Keraunos, Observatoire français des tornades et orages violents fait le point sur ce phénomène météorologique.

Qu’est ce qu’une mini-tornade?

Une mini-tornade, ça n’existe pas. Lors d’un phénomène orageux, nous pouvons être confrontés soit à une tornade soit à une rafale descendante. Mais une mini-tornade est une invention des médias qui ne veut rien dire. Quand il y a une tornade, elle est comme les autres dans le monde, c’est-à-dire classée sur l’échelle de Fujita qui va de 0 à 5. En l’occurrence, nous attendons encore les résultats de l’enquête -en cours sur les lieux du drame- mais a priori, il s’agirait davantage d’une rafale descendante sur plusieurs kilomètres de rayon. Une tornade s’étend sur une zone moins vaste.

Comment se forme une rafale descendante?

Dans un orage, il y a un courant ascendant et un courant descendant. C’est dans ce dernier que se forme la rafale. Car en plus de la pluie, il y a de l’air sec en position dans le nuage d’orage qui va s’abattre brutalement sur le sol. Dans les cas les plus extrêmes, les vents peuvent dépasser 200 km/h. La tornade, elle, se forme dans le courant ascendant. C’est donc précisément l’inverse de la rafale descendante.

Est-ce possible de la prévoir?

Oui c’est possible de prévoir ce phénomène météorologique 24h à l’avance au niveau départemental, notamment la vitesse et la trajectoire. Après, au niveau d’une commune, c’est un peu plus compliqué. Il est possible de définir les paramètres globalement 30 minutes avant. En tout cas pour ce qui est de l’Ardèche, c’est terminé, le plus gros est passé.