EN DIRECT. Manifestation pro-palestinienne interdite à Paris: Les violences continuent près du métro Barbès...Au moins un blessé selon la police...

SOCIETE Suivez les événements de ce samedi en direct...

20 Minutes avec AFP

— 

Les manifestants propalestiniens réunis malgré l'interdiction préfectorale le 19 juillet 2014 à Paris
Les manifestants propalestiniens réunis malgré l'interdiction préfectorale le 19 juillet 2014 à Paris — JACQUES DEMARTHON
21h03

20h59 La maire de Paris Anne  Hidalgo «condamne» et appelle à «l'apaisement»

Elle s'est exprimée sur Twitter vers 20h30 dans une série de messages:
 
20h44

20h41 Le trafic toujours perturbé sur les lignes 2 et 4 du métro parisien

Sur son site, la RATP indique que le trafic est ralenti sur l'ensemble de la ligne 2. La station Barbès Rochechouart n'est pas desservie. Sur la ligne 4, le trafic est aussi ralenti sur l'ensemble de la ligne. Les stations Barbès Rochechouart et Château rouge ne sont pas desservies.
20h28

20h26 Le calme semble de retour dans le secteur de Barbès
Selon plusieurs journalistes sur place,  malgré les dégâts et les débris qui jonchent le sol, la a circulation et la vie reprennent dans ce quartier du XVIIIe arrondissement.
 

20h18

20h17 Le bilan des interpellations s'allourdit

Selon une source policière citée par l'AFP, 38 personnes avaient été interpellées vers 19 heures pour jets de projectiles, violences contre les forces de l'ordre et outrage. Quatorze policiers ont été blessés. Les blessés parmi les manifestants n'ont en revanche pas été dénombrés.
19h35

19h33 Des groupes de manifestants éparpillés dans Paris

Plusieurs groupes de manifestants seraient actuellement suivis par les forces de l'ordre dans les 3e et 4e arrondissements de Paris.  Des interpellations seraient toujours en cours selon la police qui a aussi indiqué aux reporters d'i-Télé sur place que 2 commissaires de police avaient été blessés dans les échauffourées.
19h04

19h02 Les violences continuent, la gendarmerie appelée en renfort

Jets de pierre et de pavés continuent dans le secteur de la station de métro Barbès-Rochechouart dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Des renforts policiers de Seine-Saint-Denis sont présent sur place ainsi que la gendarmerie.

 
18h19

18h15 Le trafic est interrompu sur la ligne 2 du métro qui passe à Barbès

Selon le bulletin de la RATP, le trafic est interrompu entre les stations Père-Lachaise et Charles-de-Gaulle sur la ligne 2 qui passe à Barbès. Des journalistes sur place expliquent que l'interruption du trafic des trains fait suite à  des feux de cagettes lancés par les manifestants sous la ligne de métro aérienne. Des manifestants ont alors quitté les lieux en marchant sur les voies.
 
18h05

18h05 L'ambiance reste électrique sur place

Selon la journaliste d'i-Télé sur place, l'essentiel du cortège s'est dispersé mais un groupe de manifestants continuent d'envoyer des projectiles sur les forces de l'ordre qui répliquent avec des grenades de gaz lacrymogènes, des grenades assourdissantes et des flash-balls.
 
18h03

18h02 Au moins 14 interpellations selon la police

Selon une source policière, 14 personnes étaient été interpelées vers 17h pour jets de projectiles, violences contre les forces de l'ordre et outrage.
17h37

17h36 Les échauffourées continuent malgré la sommation des forces de l'ordre

Des explosions se font toujours entendre près de la station Barbès alors que le cortège de la manifestation s'est dissipé en petits groupes dans les rues adjacentes selon la reporter de i-Télé sur place
17h11

17h08 Manifestation émaillée de violence à Bruxelles en Belgique

Une manifestation de soutien aux habitants de la bande de Gaza a réuni plusieurs milliers de personne à Bruxelles ce sameid (5.000 participants selon la police, 25.000 selon les organisateurs). Alors que la manifestation se disloquait, on signalait des incidents dans le quartier de la gare Centrale. Un magasin aurait eu ses vitres brisées. Un blessé serait à déploré selon les informations publiées sur le site du quotidien belge Le Soir.
 
17h04

17h05 Drapeaux israëliens brülés et provocations en tête du cortège

Lors de la manifestation, qui a réuni initialement plusieurs centaines de personnes au carrefour Barbès à 15H00, au moins deux drapeaux israéliens ont été déchirés et brûlés, sous les applaudissements de la foule. En tête du cortège, de jeunes hommes, keffiehs sur le visage, ont défié les CRS en les filmant avec leurs smartphones, selon une journaliste de l'AFP.
17h02

17h01 Au moins un blessé dans les échauffourées, selon la police

Selon des policiers sur place interrogés par l'AFP, au moins une personne a été blessée pendant ces échauffourées, un homme ensanglanté au niveau du bassin.

Dans une grande confusion, plusieurs poubelles ont été jetées à terre et de nombreux magasins du quartier ont baissé leur rideau.

16h58

16h58 Premier bilan dans 3 grandes villes de France

Plus de 5.000 personnes à Lyon, 1.700 à Saint-Etienne et 600 à Clermont-Ferrand défilaient samedi après-midi dans le calme en agitant des drapeaux palestiniens pour demander l'arrêt des bombardements sur Gaza, a constaté une journaliste de l'AFP et selon des sources policières et préfectorales.
16h54

16h52 Sur place les violences continuent dans le quartier parisien de Barbès-Rochechouart

Selon des journalistes sur place, des casseurs cassent le goudron pour en faire des projectiles, tandis que les forces de l'ordre continuent à envoyer des gaz lacrymogènes. Ça canarde dans tous les sens à l'intersection Barbes, rue Christiani #manifgaza pic.twitter.com/L65asAMra7 — Willy Le Devin (@Will_ld) 19 Juillet 2014
16h50

16h49 Au moins 1.300 manifestants pro-palestiniens défilent à Strasbourg

Au moins 1.300 personnes, encadrées par un important dispositif policier, défilaient samedi après-midi dans les rues du centre de Strasbourg, sous un soleil de plomb, pour réclamer la fin des bombardements israéliens sur la bande de Gaza, a constaté l'AFP.
j

16H30 Jets de projectiles et gaz lacrymogènes

Plusieurs centaines de manifestants ont jeté des projectiles, des cailloux et des bouteilles sur les forces de l'ordre, en marge de la manifestation interdite samedi à Paris en soutien aux Palestiniens, selon des journalistes de l'AFP.

Les policiers ont répliqué avec des gaz lacrymogènes, provoquant des mouvements de foule disparates dans les petites rues autour du carrefour Barbès, dans le nord de la capitale, ont-ils constaté.