Trois morts en Haute-Corse dans le crash d'un avion de tourisme

AVIATION D'après les premiers éléments recueillis sur place, l'accident s'est produit lors d'un fort épisode orageux sur la zone...

20 Minutes avec AFP

— 

Urtaca, en Haute-Corse.
Urtaca, en Haute-Corse. — capture d'écran/google maps

Trois personnes ont été tuées dans le crash d'un avion de tourisme qui s'est écrasé samedi après-midi à Urtaca (Haute-Corse) et les trois corps ont été retrouvés à proximité de l'appareil, a-t-on appris auprès de la Préfecture de Haute-Corse.

Selon une source proche de l'enquête, le pilote était un Belge de 56 ans, l'un des passagers était une femme d'une trentaine d'années également de nationalité belge et la troisième victime était un homme né aux Pays-Bas, âgé de d'une soixantaine d'années, dont la nationalité n'a pas été précisée.

Episode orageux

L'avion a disparu des écrans radar vers 13h et immédiatement, un important dispositif de recherche composé d'une quarantaine d'hommes a été déployé dans cette région de moyenne montagne de Balagne, à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Bastia, dans le cadre du plan Sater (sauvetage aéro-terrestre). L'appareil, un monomoteur, avait décollé de Calvi vers 12h45 et devait se poser à Terni en Ombrie (Italie). Il a disparu des radars vers 13h au niveau d'Urtaca en Balagne.

Après des heures de recherches, ralenties par de mauvaises conditions météorologiques, les secours ont finalement pu, vers 17h, localiser l'avion de tourisme qui s'est écrasé dans la zone du Cime Muzella à environ 1.300 mètres d'altitude, a indiqué la préfecture de la Haute-Corse qui avait mis en place une cellule de crise à Bastia.

D'après les premiers éléments recueillis sur place, l'accident s'est produit lors d'un fort épisode orageux sur la zone. Vers 18h, une colonne pédestre était en marche en direction des lieux du sinistre, situé à environ 1h30 de marche du village d'Urtaca. L'enquête sur ce crash a été confiée au bureau d'enquête et d'analyse pour la sécurité de l'aviation civile (BEA).