Ariège: Ce que l’on sait de la mort d’un enfant de 8 ans en colonie

FAITS DIVERS Le procureur de Foix (Ariège) a ouvert une enquête pour «rechercher les causes de la mort du garçonnet»…

Vincent Vantighem

— 

Ascou, le 10 juillet 2014; Des gendarmes supervisent l'évacuation du chalet Saint-Bernard où un enfant de huit ans est mort des suites d'une infection aigüe.
Ascou, le 10 juillet 2014; Des gendarmes supervisent l'évacuation du chalet Saint-Bernard où un enfant de huit ans est mort des suites d'une infection aigüe. — RAYMOND ROIG / AFP

Ils ont tous quitté les lieux. Après la mort d’un enfant de huit ans qui était en colonie de vacances dans le petit village d’Ascou (Ariège), tous les autres enfants ont été rapatriés dans leur ville d’origine ce vendredi matin.

>> Les faits: Un enfant de huit meurt en colonie de vacances

Si l’ingestion d’une eau non potable pourrait être à l’origine du drame, la justice attend encore les résultats des examens pour communiquer sur le sujet. 20 Minutes fait le point sur ce dramatique accident.

De quoi est mort le garçon de huit ans?
Il est mort des suites d’une «infection digestive aiguë», a indiqué Olivier Caracotch, le procureur de la République de Foix (Ariège). L’autopsie n’a pas révélé «de vulnérabilité digestive particulière préexistante chez cet enfant», a également indiqué le procureur.

Il était depuis deux jours en colonie de vacances quand il a été pris de «diarrhées importantes» et transporté au Centre hospitalier du Val d’Ariège, près de Foix, à une cinquantaine de kilomètres où il est mort quelques heures plus tard.

L’eau non potable pourrait-elle être à l’origine de cette infection?
C’est une éventualité. Mais il faudra encore attendre les résultats des analyses anatomo-pathologiques pour «identifier exactement la cause de cette infection». Préfet de l’Ariège, Nathalie Marthien a indiqué «qu’au vu des symptômes, on s’oriente vers une intoxication alimentaire».

>> Eclairage: Les résultats de l’autopsie

Elle a signalé que l’eau du robinet du chalet où a séjourné l’enfant décédé était contaminée depuis début juillet par une bactérie coliforme et que de l’eau en bouteille était fournie aux enfants. La piste de l’eau n’est pas la seule possible, a toutefois mis en garde le préfet.

D’autres enfants ont-ils été intoxiqués?
Trois autres enfants, appartenant au même groupe de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne) que le petit garçon décédé, ont été un moment hospitalisés pour des maux de ventre. Mais ils sont sortis jeudi complètement rétablis.

Le centre de vacances a-t-il été fermé?
Les autorités ont décidé de fermer le centre Le Saint Bernard d’Ascou situé à 1.500 mètres d’altitude. «Par mesure de précaution et pour prendre en compte les répercussions psychologiques de cet événement, il a été décidé d’organiser le retour des enfants présents dans la colonie dans leur famille», a confirmé la préfecture.

Outre le groupe de Villeneuve-le-Roi, des enfants de Paris, d’Aubergenville (Yvelines) et de La Ciotat (Bouches-du-Rhône) étaient présents dans cette colonie. Ils devaient rester sur place jusqu’au 19 juillet.