Une surveillante de prison agressée par deux jeunes détenus près de Nantes

20 Minutes avec AFP

— 

Une surveillante de l'établissement pénitentiaire pour mineurs d'Orvault (Loire-Atlantique), près de Nantes, a été agressée dimanche par deux jeunes détenus qui l'ont notamment poussée violemment dans une cellule et frappée, a-t-on appris ce lundi de sources concordantes.

La victime a eu deux jours d'ITT (interdiction temporaire de travail), selon le parquet de Nantes, qui indique qu'elle «porte des traces de strangulation» et a reçu «des coups dans le dos, sur les côtes».

Clef et système de communication volés

Dimanche en fin d'après-midi, un détenu qui se trouvait dans la coursive a violemment poussé la surveillante dans une cellule qu'elle venait d'ouvrir. Le détenu de cette cellule lui a alors dérobé son système de communication faisant également office d'alarme.

L'un des deux agresseurs lui a aussi volé ses clefs, en coupant une partie de sa ceinture d'uniforme «sous la menace d'une arme blanche», a indiqué la CGT dans un communiqué. Selon la direction interrégionale de l'administration pénitentiaire, en revanche, à ce stade de l'enquête interne «nous n'avons pas d'élément sur une arme blanche».

«Marques sur le visage»

La surveillante s'est débattue puis est parvenue à sortir de la cellule et à donner l'alerte. Elle est «très choquée» et avait des «marques sur le visage», selon la direction. Les agresseurs ont libéré un troisième détenu mais les autres agents de l'établissement, alertés par la surveillante, les «ont stoppés», selon la direction.

Les deux auteurs principaux des violences - un mineur en attente de transfert et un jeune majeur de 18 ans - se trouvaient lundi en fin de matinée à l'isolement, avant leur placement en garde à vue, selon le parquet de Nantes.

La surveillante «n'était assistée ce jour-là d'aucun binôme», «alors que la règle le prévoit», a souligné pour sa part la CGT qui dénonce «un manque d'effectifs chronique» et annonce un «mouvement de protestation» mercredi à l'intérieur de l'établissement.