Parce qu'il n'y a pas que le foot: Déraillement de Brétigny, «Les anges de la téléréalité 6» et attentats de Londres

ACTU Les trois infos de ce lundi 7 juillet pour bien commencer la journée...

M.C.

— 

Après l'incident ferroviaire de Brétigny, survenu le 12 juillet 2013.
Après l'incident ferroviaire de Brétigny, survenu le 12 juillet 2013. — Thibault Camus/AP/SIPA

Le réveil a été dur ce matin? Vous n’avez pas eu le temps de faire le tour de l’actualité? Pas de panique. 20 Minutes vous donne les trois clés pour briller à la machine à café.

1. L’info du jour: Déraillement de Brétigny: «Un état de délabrement jamais vu» 

Les experts désignés par la justice pour déterminer les causes de la catastrophe ferroviaire du 12 juillet 2013 à Brétigny-sur-Orge (Essonne) dénoncent «un état de délabrement jamais vu» du réseau, rapportent le site et le quotidien Le Figaro.

Alors que le procureur d'Evry doit faire ce lundi une déclaration à la presse à ce sujet, les conclusions des experts Michel Dubernard et Pierre Henquenet, citées par le Figaro, soulignent que «nous ne sommes pas en présence d'un acte de malveillance, et que le processus ayant abouti à la désagrégation complète de l'assemblage s'est bien au contraire étalé sur plusieurs mois et a concerné l'ensemble de l'appareil de voie incriminé, sur lequel ont été relevées plus de 200 anomalies de divers degrés de criticités».

Selon ces experts mandatés par les juges d'instruction, «la plupart de ces anomalies étaient connues de la SNCF ou de ses agents sans pour autant» qu'il y soit remédié «de façon adéquate». L'état du réseau à Brétigny «aurait logiquement dû conduire la SNCF à une surveillance accrue, et surtout adaptée».

2. Le programme le plus commenté: «Les anges de la téléréalité 6», sur NRJ12

La soirée de dimanche était calme sur le front footballistique, et agitée du côté de la téléréalité. Conséquence: «Les anges de la téléréalité 6, Australia», diffusé en prime time sur NRJ12, a arraché 74.652 tweets, selon Seevibes (*).

3. Il y a 9 ans…

Le 7 juillet 2005, Londres est frappé par une vague d'attentats-suicide qui font 56 morts et 700 blessés dans les transports en commun.

 

(*) En partenariat avec Seevibes pour la mesure d’audience sociale.