Perpignan: Une marche blanche en soutien à Lola, victime de viol

FAITS DIVERS Agée de 26 ans, la jeune femme a été victime d’une agression sexuelle le 25 juin dernier, à Perpignan, en pleine rue et en plein jour devant des témoins passifs…

R.L.

— 

Marche blanche de soutien à la victime d'un viol réclamant "que justice soit faite" à Perpignan le 6 juillet 2014
Marche blanche de soutien à la victime d'un viol réclamant "que justice soit faite" à Perpignan le 6 juillet 2014 — Raymond Roig AFP

C’était le 25 juin dernier et il était 18h30. Deux hommes auraient attaqué Lola, 26 ans, dans une petite rue de Perpignan située entre deux immeubles en la menaçant avec un couteau. Alors que le premier l’aurait violée, le second aurait filmé la scène, menaçant de publier la vidéo sur Internet. Ils auraient ensuite pris rapidement la fuite. Et tout ça, sous le regard indifférent des passants. D’où la récente prise de parole publique de la jeune femme.

Lola a en effet décidé de témoigner à visage découvert, vendredi 4 juillet, lors d’une conférence de presse, afin de lancer un appel à témoins pour retrouver ses agresseurs mais aussi pour briser la loi du silence et aider les autres victimes de viol.

«Je ne lâcherai rien»

«Une dizaine de personnes sont passées ce jour-là. Qu’elles appellent la police», a-t-elle imploré, rappelant la description de ses agresseurs, rapporte L’Indépendant. Elle espère que les passants présents ce jour-là pourraient se souvenir de quelque chose pour faire avancer l’enquête. Mais à travers cette conférence de presse, elle voulait aussi faire prendre conscience de la gravité d’un viol et l’importance de témoigner.

«Il faut que cela ne reste pas impuni. Il faut que les gens se rendent compte de la gravité des choses, et que l’on arrête de passer cela dans les faits divers comme si ce n’était pas quelque chose de grave. Il faut arrêter de se taire, il faut que les choses changent, bougent», a-t-elle déclaré, avant d’ajouter: «Je veux dire à mes agresseurs que je ne lâcherai rien et qu’on finira par les retrouver quoi qu’il arrive»

Pétition, marche et page Facebook

Ce dimanche, Lola a organisé une marche blanche. Le cortège est parti des lieux de l’agression à 15h, à proximité du fleuriste du boulevard Kennedy, lieu du drame. Cette marche s’est terminée devant le palais de justice de Perpignan sous les applaudissements. Environ 300 personnes ont participé à cet événement, rapporte France 3 Languedoc-Roussillon.

Son compagnon, Damien, s’est aussi mobilisé pour retrouver les agresseurs. Il a créé une page Facebook «Que justice soit faite pour Lola» qui réunit ce dimanche plus de 11.300 personnes. Une pétition est également en ligne. «Beaucoup de gens se mobilisent, ça nous aide», a déclaré la jeune femme.