Albi: La mère d'élève mise en examen pour l'assassinat de l'institutrice

ENQUETE Cette femme de 47 ans a poignardé l'institutrice de sa fille devant des élèves vendredi...

20 Minutes avec AFP

— 

Recueillement à Albi le 5 juillet 2014 au lendemain du meurtre d'une institutrice par une mère d'élève.
Recueillement à Albi le 5 juillet 2014 au lendemain du meurtre d'une institutrice par une mère d'élève. — REMY GABALDA / AFP

Une femme déséquilibrée de 47 ans qui avait mortellement poignardé l'institutrice de sa fille devant des élèves de maternelle, vendredi à Albi, a été mise en examen samedi pour assassinat, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Cette femme avait été placée dès vendredi en milieu psychiatrique, une première expertise ayant conclu à «des troubles psychiques ayant aboli son discernement». L'expertise avait mis en évidence des «troubles mentaux sévères sous forme d'idées délirantes de persécution», alors qu'elle avait déjà été placée en hospitalisation sous contrainte en milieu psychiatrique, en début d'année.

Marche blanche lundi en hommage à la victime

Vendredi matin, cette mère d'une écolière de 6 ans s'est présentée dans la classe, «un couteau de cuisine avec une lame de 16 centimètres dans son sac à main», selon le parquet. Devant une quinzaine d'élèves de 5 à 6 ans, elle a porté un coup de couteau à la professeure de sa fille. L'enseignante de 34 ans est décédée sur place. Habitante d'un petit immeuble HLM tout proche, la meurtrière avait été appréhendée peu de temps après le drame alors qu'elle marchait dans la rue.

Samedi, au premier jour des vacances, de nombreux parents d'élèves, enfants et enseignants se sont réunis avec des psychologues, au sein même de l'école, a constaté une journaliste de l'AFP. «Nous allons accompagner les enfants, les familles, les enseignants, tous ceux qui en ont besoin jusqu'à la rentrée et aussi longtemps que ce sera nécessaire», a annoncé l'adjoint de la directrice académique, Farid Djemmal, en marge de cette réunion.

La victime, Fabienne Terral-Calmès, était mère de deux petites filles. Une «marche blanche» en hommage à l'institutrice sera organisée lundi, en accord avec son mari, à la veille des obsèques. Elle débutera à 18h, au départ d'un stade proche de l'école, a annoncé une institutrice d'Albi à la correspondante de l'AFP.