Parce qu'il n'y a pas que le foot: Nicolas Sarkozy contre-attaque, «Pascal, le grand frère» et Mohamed Morsi

ACTU Les trois infos de ce jeudi 3 juillet pour bien commencer la journée...

M.C. avec AFP

— 

Une femme regarde Nicolas Sarkozy lors de son intervention télévisée pré-enregistrée, le 2 juillet 2014 à Paris
Une femme regarde Nicolas Sarkozy lors de son intervention télévisée pré-enregistrée, le 2 juillet 2014 à Paris — Denis Charlet AFP

Le réveil a été dur ce matin? Vous n’avez pas eu le temps de faire le tour de l’actualité? Pas de panique. 20 Minutes vous donne les trois clés pour briller à la machine à café.

1. L’info du jour: Mis en examen, Nicolas Sarkozy contre-attaque

Nicolas Sarkozy, mis en examen pour corruption active, a choisi mercredi la contre-offensive en se livrant à un violent réquisitoire contre l’exécutif et la justice, au moment où son retour en politique apparaît plus compliqué que jamais. «Il y a eu une volonté de m’humilier» avec la garde à vue, a déclaré l’ancien chef de l’Etat dans une interview de 20 minutes -la première depuis sa défaite de 2012- enregistrée et diffusée à 20h par Europe 1 et TF1.

Alors que tout le monde s’interroge sur son éventuelle candidature à la présidence de l’UMP, il a indiqué qu’il révélerait ses intentions «fin août, début septembre». Tout en lâchant: «La question de savoir si on renonce» à revenir en politique «ne se pose pas pour moi». Dénonçant «une instrumentalisation politique» de la justice, comme en mars dans sa tribune au Figaro où il avait même évoqué la Stasi (police politique de la RDA), et qualifiant de «grotesques» les chefs d’accusation retenus contre lui, il a accusé de manque d’impartialité la juge Claire Thépaut, qui l’a mis en examen notamment pour corruption active, en soulignant qu’elle appartenait au Syndicat de la magistrature (SM), classé à gauche.

Le SM a aussitôt réagi en accusant Nicolas Sarkozy de «tenter de jeter le discrédit» sur les juges. Dans un sondage BVA à paraître ce jeudi dans Le Parisien, deux Français sur trois (63 %, un chiffre en progression de 15 points par rapport au mois de mars) jugent que l’ancien Président est traité comme n’importe quel justiciable et n’a pas de traitement de défaveur.

2. Le programme le plus commenté: «Pascal, le grand frère», sur NT1

En l’absence de matchs de Coupe du monde jeudi soir, le reste de la télévision reprend du poil de la bête sur les réseaux sociaux. «Pascal, le grand frère», diffusé sur NT1, récolte ainsi 25.502 tweets selon Seevibes (*).

3. Il y a un an…

Le 3 juillet 2013, l’armée égyptienne renverse l’islamiste Mohamed Morsi, premier président démocratiquement élu, après une année au pouvoir marquée par des crises parfois meurtrières.

(*) En partenariat avec Seevibes pour la mesure d’audience sociale.