Grève du contrôle aérien: Les perturbations sont limitées à Orly et Roissy

TRANSPORTS La grève touche un quart des aéroports français...

20 Minutes avec AFP

— 

Le trafic aérien ne cesse d'augmenter, et avec lui les besoins de systèmes et équipements de contrôle pour gérer décollages, atterrissages, éviter les attentes et les collisions : un défi et un relais de croissance pour l'industrie.
Le trafic aérien ne cesse d'augmenter, et avec lui les besoins de systèmes et équipements de contrôle pour gérer décollages, atterrissages, éviter les attentes et les collisions : un défi et un relais de croissance pour l'industrie. — Paul Ellis AFP

La grève lancée par un syndicat minoritaire de contrôleurs aériens entraînait des «perturbations limitées» mardi matin dans les aéroports parisiens d'Orly et de Roissy Charles-de-Gaulle où les compagnies ont dû annuler 20% de leurs vols. 

«Il n'y a pas de gros changements par rapport aux prévisions de la DGAC», la direction de l'aviation civile, qui avait prévu l'annulation d'un vol sur cinq, principalement à destination du sud de la France (Bordeaux, Lyon, Marseille et Toulouse), de l'Espagne, du Portugal et du Maghreb.

Un quart des vols concernés en France

Seulement «quelques retards et annulations» étaient à déplorer, surtout à Orly, dans les premières heures de la journée, a-t-elle constaté. Les annulations ont été prévues en amont et les passagers ont généralement été prévenus à l'avance par les compagnies. La grève devait toucher en moyenne un quart des vols dans les aéroports français. Les perturbations à Roissy et Orly étaient plus limitées que lors de mouvements précédents, le syndicat majoritaire, le SNCTA, ayant levé son préavis dimanche.

Le préavis déposé par l'Unsa-ICNA, troisième syndicat des aiguilleurs du ciel, court lui du 24 au 29 juin. Avec cette action, l'Unsa-ICNA entend protester contre les moyens trop faibles, selon lui, accordés à la navigation aérienne pour 2015-2019 dans le «plan de performance» que la France doit présenter d'ici au 30 juin à Bruxelles.