VIDEO. Ingrid Betancourt a pardonné aux Farc

OTAGE L'ex-otage pendant six ans des Farc sort un roman...

O.G.

— 

Ingrid Bétancourt, ex otage en Colombie, en septembre 2013
Ingrid Bétancourt, ex otage en Colombie, en septembre 2013 — SŽbastien Salom-Gomis/SIPA

Ingrid Betancourt sort de son silence ce mercredi. L’ex-otage des Farc était l’invitée de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1 ce mercredi. Libérée en 2008, elle vit désormais en Angleterre où elle a commencé des études de théologie. Et sort un roman, baptisé La Ligne Bleue, qu’elle résume ainsi: «C’est un roman d’aventures et d’espoir. C’est mai 1968 à l’inverse.»

«La question, c’est que faire avec eux après la paix»

La Franco-Colombienne assure: «Mon cœur est en France et mes yeux en Colombie. Les autres ont un regard avec beaucoup de tendresse et ça m’aide.»

Et elle souligne qu’elle veut la paix. Elle revient sur les Farc, qui l’ont kidnappée, et ces 60 ans de guérilla qui ont fait 200.000 morts. «C’est totalement anachronique. Ils sont en dehors du temps. La question, c’est que faire avec eux après la paix.»

«J’ai choisi l’amour, donc le pardon»

Ingrid Betancourt, séquestrée pendant six ans, assure qu’elle est maintenant dans le pardon: «Il faut pardonner. J’ai choisi l’amour, donc le pardon. Je pense que la leçon, c’est qu’on a le choix de nos émotions. C’est la seule liberté qu’on a.» Et Coupe du monde oblige, l’interview s’achève sur un mot de football. «J’ai la France dans mon cœur», assure Ingrid Betancourt.